RMC

Ventes records grâce aux confinements: ces produits "stars" du rayon bricolage

"DUPIN QUOTIDIEN" - Peinture, menuiserie, jardinage... c’est tout le secteur du bricolage qui cartonne avec une croissance à 13% en 2020 grâce à la pandémie.

Depuis un an, on passe beaucoup plus de temps à la maison. On se rend donc compte de ce qui ne va pas, de ce qui mériterait d’être amélioré. Le mur blanc du salon qui a viré au gris, ou l’abat-jour de l’entrée jamais installé plus d’excuses avec les périodes de couvre-feu ou de confinement les Français ont eu le temps de s’y coller.

Et pour celles et ceux d’entre vous qui télétravaillent, vous avez peut-être dû cloisonner une partie d’une pièce dans la maison pour vous isoler ou vous aménager un petit coin bureau dans l’appartement.

Et, enfin, faute de voyages ou de restaurants, les Français ont reporté leurs dépenses dans les enseignes de bricolage pour améliorer leur intérieur, mais aussi leur extérieur.

Qu’est-ce qui a cartonné?

Le rayon jardin a connu une croissance des ventes de plus 14 %. Parasols, barbecue, meubles de jardin, tout ce qui rend une terrasse ou un jardin plus agréable. Sans oublier les piscines et spa. De nombreuses enseignes ont été en rupture de stock sur ces produits l’an dernier.

À l’intérieur de la maison, c’est le "boom" de la peinture. Plus 22 % de ventes en un an. Un exemple, chez Leroy Merlin: il s’est vendu 50 pots de peinture à la minute en 2020.

Mais la grande star de 2020, c’est l’outillage. Car pour bricoler, il faut être équipé. Perceuse, ponceuse, scie… les ventes de ce rayon sont en hausse de près de 30 % depuis un an selon la Fédération des Magasins de Bricolage et l’Association des Industriels du Nouvel Habitat.

Ce type d’achat démontre une intention de se lancer. On investit maintenant pour bricoler durablement. Deux leviers pour cette hausse. Les bricoleurs existants montent en puissance, se lancent dans de nouveaux projets, de plus en plus complexes, donc ils ont besoin de nouveaux outils. Les nouveaux bricoleurs par définition se lancent et donc doivent s’équiper.

Qui sont ces nouveaux bricoleurs?

Des jeunes entre 18 et 30 ans, des personnes qui ne s’intéressaient pas au bricolage avant. Ce sont surtout des consommateurs tournés vers l’économie circulaire, responsable. Ils préfèrent acheter d’occasion, réparer plutôt que d’acheter du neuf.

Ils ont mis à profit le temps disponible pour se lancer et ils ont envie de faire eux même. Les enseignes l’ont compris et lancent des tutos, des cours de bricolage pour les novices sur leurs sites internet. Ces nouveaux bricoleurs représenteraient entre 10 et 15 % des consommateurs sur le marché.

>> A LIRE AUSSI - Pourquoi les prix de certains matériaux ont augmenté dans les magasins de bricolage?

C’est donc plutôt bon signe pour l’avenir et pour preuve la croissance se poursuit en janvier et février 2021. L’arrivée de ces nouveaux consommateurs devrait être bénéfique pour le secteur tout comme le montant global d’épargne des Français dont une partie sera consacrée à ces dépenses de bricolage. Et enfin, la politique gouvernementale qui incite à la rénovation énergétique est aussi un bon signal pour le secteur.

Caroline Philippe avec Guillaume Descours