RMC

Vers une pénurie de baguette à Paris? "C'est la seule boulangerie ouverte dans le périmètre"

Il est difficile de trouver une boulangerie ouverte dans Paris en ce moment

Il est difficile de trouver une boulangerie ouverte dans Paris en ce moment - FRED TANNEAU / AFP

REPORTAGE - Plusieurs journaux britanniques se plaignent ces derniers jours de la difficulté à trouver une boulangerie ouverte à Paris cet été. La raison? La mise en pratique de la loi relative à la simplification des entreprises qui autorise les boulangers de Paris et de la petite couronne à prendre leurs vacances quand ils le veulent…

Difficile de trouver une baguette bien chaude à Paris en ce moment. En effet dans la capitale ou en proche banlieue parisienne, de nombreuses boulangeries sont fermées en ce mois d'août. En effet, pour la première fois depuis 20 ans, les boulangers de Paris et de la petite couronne peuvent prendre leurs vacances quand bon leur semble.

Jusqu'alors la préfecture décidait pour eux qui partait en juillet et qui partait en août, de manière à ce qu'il y ait toujours une boulangerie ouverte en bas de chez vous. Mais un décret de décembre 2014 sur la simplification de la vie des entreprises a mis fin à ce système d'astreintes. Dès lors, nos voisins anglais craignent une pénurie de pain dans la capitale (le sujet a notamment fait la Une du quotidien The Telegraph, ndlr).

Une véritable "galère"

Mais est-ce vraiment la pénurie annoncée? RMC s'est rendue dans le 14e arrondissement de Paris où une dizaine de boulangeries sont fermées en ce moment. Alors quand il y en a une ouverte, la file des clients s'étend jusque sur le trottoir. "C'est la seule ouverte en semaine dans le périmètre", confirme Amel, qui a dû marcher deux fois plus que d'habitude pour venir acheter son pain quotidien.

Et d'insister: "C'est la première année que je galère autant à trouver une boulangerie ouverte au mois d'août". Nadia, elle, est très remontée contre ces fermetures estivales: "Franchement cela ne donne pas une bonne image. Il y a beaucoup de touristes qui viennent… On mange aussi beaucoup de sandwiches pendant les vacances et s'il n'y a pas de pains on fait comment?"

"Certains jours, nous manquons de pain"

Cette situation fait tout de même un heureux: Youssef, le propriétaire de cette boulangerie ouverte. "On doit faire près de 15% de chiffre d'affaires en plus que les autres mois", se réjouit-il même s'il aurait préféré être prévenu par ses confrères vacanciers: "On est surpris parce que nous n'avons pas été prévenu. Dès lors, certains jours nous manquons de pain". Moins de communication entre les boulangers, c'est aussi l'une des possibles conséquences de la fin de l'astreinte d'été que craint Dominique Anract, président de la chambre professionnelle de boulangerie de Paris.

"Cela risque d'être un peu compliqué car il risque d'y avoir d'une façon un peu anarchique certains quartiers où il n'y aura pas de boulangeries ouvertes", déplore-t-il. D'autant plus embêtant que les Français sont friands de pains: ainsi, en moyenne, ils mangent chaque jour 160 grammes de pain chacun, soit une demi-baguette.

Anaïs Bouitcha avec Maxime Ricard