RMC

Grégory, gérant d’une station-service, ne prendra pas de congé cet été

-

- - -

Notre série de reportages continue sur RMC, pour mettre à l'honneur ceux qui restent mobilisés cet été. Direction Montauban dans le Sud-Ouest. Rencontre avec Grégory devenu gérant d'une station-service il y a un peu plus d'un mois.

Sur le pont depuis 6h30 ce matin, Grégory Seeleuthner, 34 ans, n’a pas une minute à lui. Il ne compte pas ses heures depuis qu’il a pris les rênes de la station essence de son ancien patron et travaille 6 jours sur 7: "J'ai fait un premier mois où je me rends compte de l'étendue et de la présence qu'il faut. Je faisais 35 heures par semaine et là j'en fait 76. J'y suis de 6h30 à 19h30. Je l'ai senti les trois premières semaines mais là ça va mieux".

Entre la pompe, les services divers et la boutique Grégory est partout à la fois mais il ne s’en plaint pas: "On sent quand même que c'est le mois d'août. Il y a moins d'entreprises, moins de passages mais il faut rester présent et répondre à la clientèle".

"Je vais prendre quelqu'un et je resterai un peu à la maison"

Des clients qui lui rendent bien, comme Clément, un habitué de la station. Il salue le courage de Grégory dans la gestion de son entreprise: "C'est un mec bien, serviable et qui fait son boulot de A à Z.

Cette année, Grégory ne prendra pas de vacances mais ce papa de 34 ans d’un petit garçon de 19 mois espère que ses sacrifices seront payants: "C'est un peu dur parce que je suis seul, je fais des heures mais après je vais prendre quelqu'un je resterai un peu à la maison". Et pour ses futures vacances, Grégory a déjà sa petite idée… Ce sera en Nouvelle-Calédonie, où il a vécu pendant 2 ans avant de reprendre la station.

Estelle Henry (avec G.D.)