RMC

"Les portes se sont ouvertes et on a vu un type traverser la scène et évacuer Macron": le chef de l'Etat exfiltré lors d'une sortie au théâtre

RMC
Venu assister à une pièce de théâtre en compagnie de son épouse, le président de la République a été exfiltré tandis que les CRS chargeaient des manifestants devant la salle de spectacle.

Des dizaines de manifestants anti-Macron se sont rassemblés vendredi soir devant le théâtre des Bouffes du Nord à Paris où le président de la République assistait à une représentation de "La mouche" avec son épouse. Les manifestants avaient été prévenus un peu plus tôt dans la soirée de la présence du chef de l'Etat dans la salle. C’est un spectateur, Taha Bouhafs également journaliste "des luttes" assis trois rangs derrière le Président de la République qui a posté sur Twitter une vidéo, rapidement devenue virale, du chef de l’Etat de dos.

Au deux tiers de la représentation, l’ambiance a radicalement changé : "Les portes se sont ouvertes, on a entendu un rassemblement de gens devant le théâtre et on a vu un type traverser la scène et évacuer Macron", raconte à RMC Anna qui était présente dans le public.

"Le but était de rentrer et de lire un texte"

"Je pense que beaucoup de gens étaient au théâtre et n’avaient pas vu que Macron était à côté d’eux", poursuit-elle. Si certains n’avaient ainsi pas remarqué la présence du chef de l’Etat, Anna elle, était venue justement pour l’interpeller : "Vers 19h on a su qu’il était là. Le but était de rentrer et de lire un texte mais c’était impossible tellement il y avait tellement de CRS, et du coup les gens ont appelé à se rassembler dehors. Il y avait au moins deux cent personnes je pense".

Selon les premiers éléments, une trentaine de manifestants ont tenté de pénétrer dans le théâtre : "On voulait rentrer, d’un seul coup la police nous a barré l’entrée", avoue Raba. Le couple présidentiel a été exfiltré par l’entrée des artistes. Une sortie précédée par une charge de CRS. De son côté, Taha Bouhafs a été placé en garde à vue dans la nuit, a appris l'AFP.

Benjamin Pelsy (avec Guillaume Dussourt)