RMC

"Ça va être sanglant", prévient une journaliste qui a enquêté sur l’héritage de Johnny Hallyday

Laura Smet et David Hallyday ont assigné en justice la veuve de Johnny ainsi que trois maisons de disques pour obtenir le gel des royalties. Une audience est prévue pour le 27 novembre prochain.

Nouvel épisode dans le feuilleton autour de l’héritage de Johnny Hallyday. Laura Smet et David Hallyday ont assigné fin septembre trois maisons de disques ainsi que Laetitia Hallyday pour obtenir le gel des royalties versées pour les ventes de disques, selon BFMTV

Pour le dernier album du chanteur, Mon pays c’est l’amour, déjà écoulé à plus d’un million d’exemplaires en moins d’un mois, Johnny aurait négocié avec sa maison de disque, Warner, 2,5 euros sur chaque exemplaire vendu. Ces royalties reviennent à Laeticia, seule ayant droit selon le testament américain du chanteur. Un document que contestent Laura Smet et David Hallyday. Ils souhaitent ainsi bloquer le versement de cet argent le temps que la justice tranche sur l’héritage du rockeur. Ils défendront leurs arguments le 27 novembre prochain lors d’une audience à Paris. 

"Jade et Joy sont tout autant déshéritées"

Une confrontation qui s’annonce "sanglante" selon Léna Lutaud, grand reporter au Figaro et auteure du livre Ils se sont tant aimés. Selon elle, Laura Smet et David Hallyday ont découvert que Laeticia est beaucoup plus riche qu’il n’y paraissait.

"Elle possède plus de la moitié des actifs de Johnny. David et Laura se rendent compte que pour la succession, il ne reste plus que 50 millions d’euros", affirme la journaliste. 

Elle précise également que si la lumière est souvent braquée vers David et Laura qui se sentent déshérités, "Jade et Joy le sont tout autant que leurs deux aînés". "Si la loi française avait été appliquée, Laeticia aurait laissé ses deux filles hériter tout de suite de leur part", explique-t-elle. 

En avril dernier, David Hallyday et Laura Smet, avaient déjà obtenu du tribunal de Naterre le gel du patrimoine immobilier de Johnny ainsi que les droits d'auteur du chanteur. 

Bourdin Direct (Avec G.D)