RMC

Saint-Etienne-du-Rouvray: "Ils l'ont forcé à se mettre à genoux", raconte Sœur Danielle, témoin de la scène

Le prêtre Jacques Hamel a été assassiné ce mardi matin par deux terroristes alors qu'il célébrait une messe. Sœur Danielle était présente dans l'Eglise au moment de l'attaque. Elle a raconté la scène à RMC.

Le père Jacques Hamel a été assassiné ce mardi matin, égorgé par deux terroristes qui ont fait irruption pendant la messe qu'il célébrait dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray près de Rouen. Sœur Danielle a assisté à l'attaque, impuissante. 

"Ils sont rentrés, ils ont commencé leur laïus en arabe. Ils nous ont demandé de nous resserrer les uns contre les autres. (...) Dans l'Eglise, tout le monde criait 'mais arrêtez, vous ne savez pas ce que vous faites'. Ils ne se sont pas arrêtés. Ils l'ont forcé à se mettre à genoux, il a essayé de se défendre et c'est là que le drame a commencé", raconte-t-elle au micro de RMC.

Les deux terroristes auraient demandé à un fidèle de filmer la scène: "Ils avaient un petit appareil. Ils se sont enregistrés. Ils ont fait un peu comme un sermon autour de l'autel en arabe. Ils étaient très nerveux, ils voulaient supprimer des Chrétiens, je l'ai ressenti comme ça. C'est une horreur".

"Les gens ont crié"

La religieuse a réussi à s'enfuir: "J'ai réagi au moment où il s'est attaqué à Jacques et qu'il l'a mis a genoux et qu'il a failli le faire tomber. Là j'ai pris la fuite et je suis sortie vite. Il était occupé à lui envoyer le couteau, il ne m'a pas vue sortir. Les gens ont crié". Elle a ensuite donné l'alerte en arrêtant un automobiliste.

Sœur Danielle a tenu à rendre hommage au prêtre: "Il faut reconnaître que c'était un prêtre extraordinaire, c'est tout ce que je veux dire. Il est grand le père Jacques". Elle ne pardonne pas pour autant: "Je ne suis pas prête à pardonner un geste pareil, pas encore".

P.B. avec Romain Poisot