RMC

Coronavirus: la liste des événements annulés ou reportés s'allonge en France

RMC
Musée du Louvre fermé, salon du Livre annulé, semi-marathon de Paris reporté : le nouveau coronavirus continue sa progression et affecte la vie quotidienne en France où la rentrée scolaire, prévue lundi au retour des vacances d'hiver, a été reportée dans neuf communes de l'Oise.

"L'édition 2020 du Salon du Livre annulé... pour des raisons de santé publique": c'est ce qu'ont annoncé les organisateurs du salon dimanche soir. Cet événement qui devait se tenir du 20 au 23 mars rassemble chaque année plus de 160.000 visiteurs. "Notre sens de la responsabilité nous oblige à ne prendre aucun risque avec la santé de toutes celles et ceux qui font le succès" de ce salon, a expliqué dimanche soir le président du Syndicat national de l'édition (SNE), Vincent Montagne.

Cette annonce intervient après celle de l'annulation d'autres événements. Ainsi, ce week-end, le musée du Louvre a été fermé dimanche et le semi-marathon de Paris reporté face à la progression du nouveau coronavirus. Le concert de Gims au Zénith de Nantes, prévu le 8 mars, a, lui aussi, été annulé, tout comme, le carnaval d'Annecy ou encore le MIPIM, le salon des professionnels de l'immobilier prévu à Cannes, la semaine prochaine. 

Cela affecte la vie quotidienne en France où la rentrée scolaire, prévue lundi au retour des vacances d'hiver, a été reportée dans neuf communes de l'Oise. L'Hexagone, qui compte 130 cas de contamination depuis fin janvier, est devenu l'un des principaux foyers du coronavirus en Europe, avec l'Italie et l'Allemagne. Sur les 130 personnes infectées, 12 sont guéries, 2 sont mortes et 116 hospitalisées, dont 9 dans un état grave, selon le dernier bilan annoncé dimanche soir par le ministère de la Santé. 

"Nous faisons tout pour ralentir la propagation du virus", a assuré Jérôme Salomon, le directeur général de la santé. En revanche, selon lui, les activités en extérieur ne posent pas problème. Le syndicat national du spectacle musical et de variété s'inquiète qu'aucun texte officiel ne cadrant la mise en oeuvre de cette décision n'ait été publié.

La rédaction de RMC (avec AFP)