RMC

Trafic encore très perturbé dimanche à la SNCF: "La direction se contente de menacer et d'intimider", dénonce un syndicaliste

Troisième jour de pagaille à la SNCF avec encore beaucoup d'annulations et de retards partout en France.

Le mouvement social à la SNCF perturbait à nouveau la circulation des trains dimanche pour son troisième jour avec un risque d'enlisement, les syndicats continuant de défendre le "droit de retrait" à la suite d'un accident, face à la direction et au gouvernement qui dénoncent une "grève sauvage".

"La reprise est progressive, nette en Ile-de-France, sur les trains grandes distances et dans certaines régions", mais "très difficile" dans certaines régions, comme l'Occitanie ou la Champagne Ardenne, a indiqué la direction de la SNCF, qui soulignait notamment une amélioration "sur la ligne D où il y avait un train par heure hier et aujourd'hui nous avons un trafic normal". Sur les trains Ouigo, "la SNCF prévoit de faire circuler au moins 18 trains, voire 22, contre quatre samedi et 50 un dimanche habituel".

"On espère qu'ils vont arrêter de jouer le pourrissement"

Ce mouvement pourrait-il se poursuivre et durer ? Le secrétaire fédéral du syndicat Sud-Rail Eric Meyer, prévient que les choses pourraient s'enliser.

"Nous on voudrait bien discuter avec la direction pour parvenir à un plan de mesures qui permettrait de donner confiance à tout le monde. Le problème c'est que la direction se contente de menacer et d'intimider. On espère qu'ils vont arrêter de jouer le pourrissement et que le droit de retrait s'arrêtera ensuite de lui-même."
La rédaction avec AFP