RMC
Le parti pris d'Hervé Gattegno : "Les attaques contre Najat Vallaud-Belkacem sont totalement injustes, mais pas inacceptables" - 14/05

Le parti pris d'Hervé Gattegno : "Les attaques contre Najat Vallaud-Belkacem sont totalement injustes, mais pas inacceptables" - 14/05

Hervé Gattegno a donné son avis sur la tournure que prend le débat sur la réforme du collège. Selon Hervé Gattegno, le débat devient rude, voire agressif, mais jusqu'à présent aucun coup bas n'a été porté à l'encontre de Najat Vallaud-Belkacem, comme l'aurait dénoncé Manuel Valls. La ministre de l'éducation n'a pas été victime d'agressions verbales ni de dérapages comme ça a été le cas pour Christiane Taubira. Il pense qu'on a vu cent fois pire dans des pays démocratiques.

Brunet & Neumann : Convention sur l'islam : Où veut en venir l'UMP ? - 14/05

Brunet & Neumann : Convention sur l'islam : Où veut en venir l'UMP ? - 14/05

Le débat relancé par l'UMP sur la question de la laïcité et de l'islam en France a été le thème abordé par Eric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, et Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne. L'UMP organisera prochainement une "réunion de travail" sur l'islam le 4 juin. La réunion se déroulera à huis clos dans son siège à Paris. De son côté, Nathalie Kosciusko-Morizet a qualifié de "mauvaise idée" l'organisation d'une première convention consacrée à l'islam.

La chronique d'Anthony Morel : Et si les robots remplaçaient les humains jusqu’en cuisine ? - 14/05

La chronique d'Anthony Morel : Et si les robots remplaçaient les humains jusqu’en cuisine ? - 14/05

Le 14 mai, Anthony Morel nous offre une vision de la cuisine du futur totalement robotisée, dans Bourdin Direct, sur RMC. Actuellement, des robots intelligents et plus performants commencent à prendre de plus en plus de place dans nos cuisines. C'est en tout cas le concept du Robotic Kitchen. Ce robot se présente sous la forme de deux bras articulés accrochés à un plan de travail, et est capable de reproduire fidèlement n'importe quelle recette de cuisine.

Le parti pris d'Hervé Gattegno : "Hollande a manqué de délicatesse à Haïti et de distance à Cuba" - 13/05

Le parti pris d'Hervé Gattegno : "Hollande a manqué de délicatesse à Haïti et de distance à Cuba" - 13/05

Hervé Gattegno est revenu sur les maladresses de François Hollande lors de ses voyages à Cuba et en Haïti. D'abord à Cuba, sa rencontre avec Fidel Castro a été vivement critiquée par l'opposition. D'après Hervé Gattegno, cette entrevue marquera l'histoire personnelle de François Hollande, mais pas celle de la France. Ensuite à Haïti, il dérape sur la question de la dette de la France envers le pays, ce qui l'a mis, ainsi que l'auditoire, dans l'embarras.

Brunet & Neumann: Réforme scolaire: La droite s'acharne-t-elle sur Najat-Vallaud Belkacem ? - 13/05

Brunet & Neumann: Réforme scolaire: La droite s'acharne-t-elle sur Najat-Vallaud Belkacem ? - 13/05

Eric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, et Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne, ont donné leur point de vue sur les critiques formulées par la droite contre Najat-Vallaud Belkacem et la réforme scolaire. Nicolas Sarkozy a notamment déclaré que dans le combat effréné pour la médiocrité, Christiane Taubira est en train d'être dépassée par la ministre de l'Éducation nationale. Pour Eric Brunet, on ne peut pas reprocher au président de l'UMP d'avoir joué son rôle d'opposition. Laurent Neumann estime qu'à ce niveau-là, on n'est plus dans le débat mais dans l'attaque personnelle.

Le parti pris d'Hervé Gattegno : "On peut faire des statistiques sur tout, mais pas pour n'importe quoi" – 12/05

Le parti pris d'Hervé Gattegno : "On peut faire des statistiques sur tout, mais pas pour n'importe quoi" – 12/05

Hervé Gattegno revient sur la polémique provoquée par Robert Ménard, en réclamant le comptage des élèves musulmans dans la ville de Béziers. Ce dernier demande à ce qu'un débat sur l'autorisation des statistiques ethniques soit organisé au Parlement. Selon Hervé Gattegno, faire ce genre de statistiques n'est pas scandaleux en soi, surtout si c'est pour lutter contre les discriminations. Mais il pense que Robert Ménard, lui, avait d'autres intentions.

Le parti pris d'Hervé Gattegno: "Mieux vaut une réforme imparfaite que pas de réforme du tout" - 11/05

Le parti pris d'Hervé Gattegno: "Mieux vaut une réforme imparfaite que pas de réforme du tout" - 11/05

Hervé Gattegno a donné son point de vue sur le bras de fer entre la gauche et la droite concernant la réforme des collèges et des programmes scolaires. Selon lui, le paradoxe, c'est qu'en France, il y a toujours une quasi-unanimité pour dire que l'éducation est en faillite. Toutefois, dès qu'un ministre veut changer quoi que ce soit, c'est le tollé général. C'est pourquoi l'école devient de plus en plus archaïque, décalée et insuffisante à produire de bons résultats et il faut casser cet immobilisme.

Le parti pris d'Hervé Gattegno : "La vraie primaire de Nicolas Sarkozy se joue devant la justice" – 08/05

Le parti pris d'Hervé Gattegno : "La vraie primaire de Nicolas Sarkozy se joue devant la justice" – 08/05

Hervé Gattegno a donné son point de vue sur l'accumulation des affaires judiciaires autour de Nicolas Sarkozy. Il pense que la justice s'en prend à ce dernier juste au moment où il renforce sa position sur le plan politique. Et cette situation met l'UMP dans une mauvaise posture : la désignation de son candidat pour 2017 ne va pas se jouer entre Sarkozy et ses rivaux, mais entre Sarkozy et les juges.

Brunet & Neumann : Le 11 janvier était-il une imposture ? - 08/05

Brunet & Neumann : Le 11 janvier était-il une imposture ? - 08/05

Eric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, et Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne, ont donné leur point de vue sur les thèses défendues par Emmanuel Todd dans son livre "Qui est Charlie ?". Pour l'auteur, ceux qui ont manifesté le 11 janvier, après les attentats, ont proclamé non pas leur attachement à la liberté d'expression, mais leur droit à la stigmatisation. Il a notamment qualifié cette manifestation d'imposture.