RMC
Le parti pris d'Hervé Gattegno: "Les revirements de François Hollande ne doivent pas être des reniements" – 17/11

Le parti pris d'Hervé Gattegno: "Les revirements de François Hollande ne doivent pas être des reniements" – 17/11

Hier soir, François Hollande a prononcé un discours devant le Congrès. Il a précisé qu'à présent l'ennemi était Daesh et non Bachar al-Assad. Le départ du dirigeant syrien n'est donc plus une priorité. On peut parler d'un grand revirement de la part du président de la République. Il est toutefois important qu'il précise si cette décision est temporaire ou définitive. - Bourdin Direct, du mardi 17 novembre 2015, sur RMC

Brunet & Neumann: François Hollande est-il à la hauteur des drames qui ont frappé la France ? - 17/11

Brunet & Neumann: François Hollande est-il à la hauteur des drames qui ont frappé la France ? - 17/11

Après les attaques meurtrières survenues à Paris vendredi dernier, François Hollande a fortement réagi. Hier, le chef d'État a présenté un discours d'une habilité politique absolument diabolique. Il a proposé des mesures déjà émises par la droite et qui seraient surement très difficiles à digérer par la Gauche. Pour Éric Brunet et Laurent Neumann, François Hollande assure dans les moments où la nation a besoin de se rassembler. - Bourdin Direct, du mardi 17 novembre 2015, sur RMC.

A Molenbeeck, en Belgique, l'enquête avance

Attentats de Paris: sur les traces de Mohamed Amri, soupçonné d'être l'artificier des opérations

ENQUETE - La police a peut-être mis la main sur un acteur clé des attentats de Paris: l’artificier. Un rôle déterminant dans une opération terroriste, celui qui a la charge de confectionner les gilets d’explosifs. Selon nos informations, il pourrait s’agir de Mohamed Amri, un Français de 27 ans mis en examen ce lundi du chef d’attentat terroriste et participation aux activités d’un groupe terroriste par la justice belge.

Le parti pris d'Hervé Gattegno : Attaques à Paris : " Déclarer la France en guerre n'est pas la solution " - 16/11

Le parti pris d'Hervé Gattegno : Attaques à Paris : " Déclarer la France en guerre n'est pas la solution " - 16/11

Plus de 48h après les attentats survenus à Paris, un grand nombre de responsables politiques se sont exprimés officiellement en affirmant que la France est maintenant en situation de guerre. Hervé Gattegno estime pourtant que nous sommes confrontés à une traque internationale. Pour pourchasser ceux qui nous ont attaqués, il faudrait renforcer nos dispositifs de sécurité. Le seul moyen de réduire Daesh c'est de pacifier la Syrie. - Édition spéciale du lundi 16 novembre 2015 sur les attentats à Paris, sur RMC.

Brunet & Neumann: Attaques à Paris: Quelles sont les attitudes des politiciens face à ce drame ? - 16/11

Brunet & Neumann: Attaques à Paris: Quelles sont les attitudes des politiciens face à ce drame ? - 16/11

Eric Brunet et Laurent Neumann ont donné leurs points de vue sur les attentats qui sont survenus à Paris vendredi soir. Selon Laurent Neumann, à chaque fois que la France est face à un drame, les responsables politiques se lancent toujours dans une surenchère pour faire des propositions sécuritaires. Les politiques font du clientélisme comme toujours, soutient Eric Brunet. - Édition spéciale du lundi 16 novembre 2015 sur les attentats à Paris, sur RMC.

La chronique d'Anthony Morel: Quand la technologie améliore les performances des sportifs professionnels - 12/11

La chronique d'Anthony Morel: Quand la technologie améliore les performances des sportifs professionnels - 12/11

Les footballeurs sont de plus en plus bardés d'électroniques qui recueillent et analysent leurs performances en vue de les améliorer. Par exemple, les joueurs du FC Nantes avalent des gélules électroniques afin d'étudier la capacité de thermorégulation de ceux-ci et de personnaliser leur entraînement. De même, une start-up américaine a mis au point un tatouage pour les sportifs de haut niveau. Il s'agit d'un patch qui mesure le rythme cardiaque, le niveau d'hydratation ou encore l'activité musculaire. - Bourdin Direct, du jeudi 12 novembre 2015, sur RMC.

Le parti pris d'Hervé Gattegno: "Manuel Valls a vécu sa pire semaine à Matignon" - 13/11

Le parti pris d'Hervé Gattegno: "Manuel Valls a vécu sa pire semaine à Matignon" - 13/11

Manuel Valls a connu une mauvaise passe cette semaine. Le Premier ministre a subi son premier coup dur lorsque le PS a rejeté en bloc son idée de créer une liste commune droite-gauche au second tour des régionales. S'y ajoute une série noire marquée notamment par l'adoption de l'amendement Ayrault à l'Assemblée nationale et le "show d'Emmanuel Macron" sur les Champs-Elysées. Selon Hervé Gattegno, l'autorité de Manuel Valls s'en trouve plus que jamais fragilisée. D'ailleurs, le patron de Matignon a du mal à cacher son agacement face à la popularité grandissante de son ministre de l'Economie. - Bourdin Direct, du vendredi 13 novembre 2015, sur RMC.

Brunet & Neumann: Doit-on s'attendre à une recomposition des partis politiques dans le futur ? - 13/11

Brunet & Neumann: Doit-on s'attendre à une recomposition des partis politiques dans le futur ? - 13/11

Manuel Valls a évoqué dernièrement l'utilité d'une alliance entre la droite et la gauche pour contrer le FN aux régionales. Selon Eric Brunet, bien que Marine Le Pen soit devenue une donnée matricielle de la vie politique actuelle, la vraie révolution politique sera de sortir de la logique des partis. Laurent Neumann, quant à lui, estime que le concept de Manuel Valls est vieux comme le monde. L'idée de réduire le nombre de partis est risquée car le FN aura plus de chance de s'accaparer le pouvoir. - Bourdin Direct, du vendredi 13 novembre 2015, sur RMC.