RMC

Dossiers

Après sa réélection en tant que président de la République au mois d’avril 2022, Emmanuel Macron a rouvert le dossier de la réforme des retraites. Une promesse de campagne, pour une réforme qu’il n’avait pas pu mener au cours de son premier mandat à l’Elysée. Qui sera concerné ? Quel sera l’âge de départ, 64 ou 65 ans ? La durée de cotisation ou encore les régimes spéciaux seront-ils impactés ? Fin septembre 2022, après plusieurs mois de discussions, le gouvernement a annoncé la reprise des concertations avec les partenaires sociaux et les parlementaires. La Première ministre Elisabeth Borne veut que le projet de loi soit bouclé avant la fin de l’hiver 2022-2023. Emmanuel Macron brandit lui la menace d’une dissolution de l’Assemblée nationale si une motion de censure est déposée et votée sur ce sujet de la réforme des retraites. Les syndicats ont lancé la mobilisation dans la rue au début de l'automne.

La reine Elizabeth II au balcon du palais de Buckingham pour le dernier jour de son jubilé de platine, dimanche 5 juin 2022

Mort de la reine Elizabeth II après 70 ans de règne, Charles III nouveau roi

Elizabeth II, la reine d’Angleterre, est morte ce jeudi 8 septembre 2022 à l’âge de 96 ans. Après un communiqué inquiétant de ses médecins, la triste nouvelle a été annoncée par le palais de Buckingham en début de soirée, puis par la BBC. Elizabeth II était montée sur le trône britannique en février 1952, succédant à son père George VI. Un règne de 70 ans, marqué par sa grande popularité et son sens du devoir, au cours duquel elle a rencontré les plus grands dirigeants internationaux, notamment les présidents français de la IVe République, Vincent Auriol et René Coty, puis de la Ve République, du général de Gaulle à Emmanuel Macron. C’est une page de l’histoire qui se tourne avec sa disparition. Et les hommages sont extrêmement nombreux et unanimes, dans le monde entier. Son fils, le prince Charles, lui succède et devient le roi Charles III. A 73 ans, après s’est préparé pendant de nombreuses années, il monte sur le trône et devient le nouveau leader de la famille royale britannique.

Electricité (illustration)

Electricité, gaz, pétrole... Vers une crise énergétique ?

Coupures, rationnements, black-out... La France et l'Europe dans son ensemble craignent une pénurie d'énergie. Le marché de l'électricité est plus tendu que jamais, et le gouvernement d'Elisabeth Borne a déjà prévenu que des rationnements et des coupures d'électricité étaient possibles. L'approvisionnement en gaz est fortement impacté par la guerre en Ukraine, et la baisse des livraisons de Russie conduit à une augmentation des prix et accentue encore plus l'inflation. La météo aura un rôle important comme le confirme EDF et Engie, une vague de froid conduirait à des tensions encore plus fortes. "On fera le maximum pour éviter la panne", a déclaré le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy. Le réseau RTE prévoit des coupures en cas d'urgence pour l'hiver 2022, alors que pour les consommateurs, l'UE se dit prête à "une intervention d'urgence" pour limiter les factures des Européens qui risquent de s'envoler.

Sécheresse en France (illustration)

Sécheresse, canicule, orages... Les impacts du changement climatique

Les événements liés au dérèglement climatique se multiplient en France et dans le monde. Au printemps 2022, la sécheresse s’est largement imposée en France, dans de nombreux départements. De violents orages ont également touché plusieurs régions, avec des dégâts importants, après des vagues de chaleur précoces. Des records de température pour la période, avec le mercure dépassant par endroits les 40°C, ont été relevés le 17 juin. La vigilance orange pour la canicule a été largement déployée par Météo France, sur une grande partie du territoire. Les conséquences sont déjà nombreuses, avec des questions très diverses sur la santé, les récoltes agricoles, l’adaptation au travail et les mesures écologiques à prendre d’urgence pour tenter de limiter les effets du réchauffement climatique.

Des affaires de piqûres sauvages en France

Piqûres sauvages: l’inquiétant phénomène

Des affaires de piqûres sauvages sont rapportées depuis le mois d’avril 2022 en France. Un phénomène inquiétant qui reste mystérieux. Des jeunes ont été victimes de piqûres à la seringue lors de soirées en boîte de nuit, dans des bars, dans des concerts et des festivals ou encore lors de l’enregistrement d’une émission de télé. Deux hommes de nationalité turque ont été mis en examen à Toulon le 20 juin. Ils sont accusés d'avoir piqué une cliente dans un bar de Six-Fours-les-Plages dans la nuit du 10 au 11 juin. En marge de la fête de la musique, le 21 juin, huit personnes ont été interpellées dans toute la France, soupçonnées d’avoir piqué des personnes. Selon la police, plus de 800 plaintes ont été déposées depuis le début du printemps, pour 1.098 témoignages recueillis, après des cas dans de nombreuses villes, de Lyon à Saint-Malo, en passant par Grenoble, Rennes, Nantes ou encore Béziers. Plusieurs enquêtes judiciaires sont en cours. Des symptômes comme des maux de tête et des nausées ont été décrits par les victimes, mais les analyses n’ont pas détecté de produits suspects.

Supporters de Liverpool au Stade de France

Incidents au Stade de France : le fiasco de la finale de la Ligue des champions

La finale de la Ligue des champions, le 28 mai au Stade de France, a été marquée par des incidents. Des dizaines de milliers de supporters de Liverpool se sont rendus à Saint-Denis pour assister à cette rencontre face au Real Madrid. Le coup d’envoi a été retardé de 36 minutes en raison des difficultés d’accès aux tribunes et aux interventions des forces de l’ordre à l’extérieur de l’enceinte. La soirée a tourné au fiasco pour l’organisation française de cette finale, qui devait avoir lieu en Russie, à Saint-Pétersbourg, mais qui avait été relocalisée au Stade de France après le déclenchement de la guerre en Ukraine. Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, a accusé les supporters de Liverpool, estimant qu’ils étaient 30.000 ou 40.000 à s’être présentés avec des faux billets ou sans billets. Mais la gestion de l’évènement par les forces de l’ordre et la sécurité privée déployée par le consortium du Stade de France est également mise en cause. Des vols et des agressions ont été commis devant le stade, par des personnes qui n’étaient pas venues pour assister à la rencontre. Des intrusions dans le stade ont aussi eu lieu. La polémique suscitée par cette organisation chaotique a déclenché des auditions de Gérard Darmanin et de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, devant les sénateurs. Les clubs de Liverpool et du Real Madrid ont également demandé des comptes, notamment à l’UEFA. De nombreux supporters britanniques se sont plaints d’avoir vécu une soirée cauchemardesque au Stade de France.

Un restaurant recherche un serveur

Pénurie de travailleurs

Après deux ans et demi de crise sanitaire, une période marquée par de nombreuses restrictions, l’activité reprend quasi normalement en France mais de nombreux secteurs font face à de grandes difficultés pour trouver des travailleurs, notamment saisonniers. L’hôtellerie-restauration, l’agriculture, le BTP, les centres de vacances… Les chefs d’entreprises et les responsables multiplient les annonces et l’inquiétude est forte en vue de l’été 2022, avec des sociétés qui vont devoir s’adapter pour compenser le manque de personnel. Certains restaurants ont ainsi renoncé à des jours d’ouverture ou des services en plus. Des Tunisiens pourraient être recrutés, tout comme des réfugiés ukrainiens. Les hôpitaux sont également concernés, avec un manque de médecins et d’infirmières, épuisés ou partis après la longue bataille contre le Covid. Des services d’urgences sont contraints de filtrer leur accès pour être en mesure de traiter les cas les plus graves. L’économie française sera-t-elle touchée par cette pénurie de main d’œuvre ?

Elisabeth Borne et Emmanuel Macron lors d'une visite au château de Chambord (Loir-et-Cher), le 22 juillet 2020.

Élisabeth Borne Première ministre et le nouveau gouvernement: actualités et débats

Après la réélection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, le 24 avril 2022, le chef de l'État a vu son premier mandat se clôturer le vendredi 13 mai. Dans la foulée, pour débuter son second mandat, le président de la République doit nommer un nouveau Premier ministre. Chargé, selon la Consitution, de mener la politique de la nation, il est aussi le bras droit du président. Après plusieurs semaines de suspense, Emmanuel Macron a choisi son ancienne ministre des Transports, puis de la Transition écologique et enfin du Travail, Elisabeth Borne pour rejoindre l'Hôtel de Matignon, lieu de résidence et de travail de la cheffe du Gouvernement. Ancienne présidente de la RATP, Elisabeth Borne est la deuxième Première ministre femme de l'histoire après Edith Cresson, qui avait été nommée par François Mitterrand à Matignon en 1991. Elle devra mener dans les cinq prochaines années plusieurs réformes clés: la planification de la transition écologique, la réforme des retraites, etc. Après sa nomination, la cheffe du gouvernement doit proposer au président de la République une liste de ministres pour la nomination par le chef de l'État des différents postes au gouvernement. Ainsi, le secrétaire général de l'Élysée se chargera de l'annonce du gouvernement. Entre la parité homme-femme, les différents équilibres entre les mouvements de la majorité (LREM, MoDem, Territoires d'Avenir, Horizons...), la volonté d'intégrer des membres de la société civile ou d'élargir encore la majorité vers d'anciens socialistes ou membre du parti Les Républicains, qui rejoindra le nouveau gouvernement? C'est l'enjeu de cette séquence politique importante avant les élections législatives.

Assemblée nationale

Législatives 2022: actualités, débats et résultats

Après l’élection présidentielle, les Français sont de nouveau appelés aux urnes pour les élections législatives. Le premier tour aura lieu le 12 juin. Le second tour est programmé le 19 juin. Les 577 députés de l’Assemblée nationale sont élus à l’issue de ces élections législatives, pour un mandat de cinq ans, soit jusqu’en 2027 si le président de la République ne décide pas d’une dissolution. Le mode de scrutin est le suffrage universel direct uninominal majoritaire à deux tours. Après la réélection d’Emmanuel Macron à la tête de l’Etat, l’enjeu pour En Marche et ses alliés, ainsi que pour ses concurrents, est d’obtenir la majorité à l’Assemblée nationale. A gauche, la possibilité d’une union autour de Jean-Luc Mélenchon, arrivé 3e au premier tour de la présidentielle, passe par un accord à l’issue de discussions avec les autres formations, le Parti socialiste (PS), Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et le Parti communiste (PCF). A droite, Les Républicains (LR) sont tiraillés entre le souhait de certains de rester indépendants vis-à-vis d’Emmanuel Macron et la volonté d’autres de nouer une alliance. Le camp de Marine Le Pen, battue au second tour de la présidentielle pour la deuxième fois (2017, 2022), cherche aussi à avoir le plus de poids possible à l’Assemblée nationale, en écartant pour le moment un rapprochement avec Reconquête, le parti d’Eric Zemmour, quatrième du premier tour de la présidentielle. Qui aura la majorité à l’Assemblée nationale ? C’est le nouvel enjeu politique du printemps 2022.

Le logo d'Orpea sur le fronton de la résidence Ehpad "Les bords de Seine", le 26 janvier 2022 à Neuilly-sur-Seine, près de Paris

Scandale Orpea : les maisons de retraite accusées de maltraitances et négligences

Les témoignages et les accusations de maltraitances et négligences se sont multipliés au début de l’année 2022 contre les maisons de retraite du groupe Orpea, leader du marché. A la sortie du livre "Les Fossoyeurs" fin janvier, écrit par le journaliste Victor Castanet, la polémique a visé les conditions de vie des personnes âgées dans ces Ehpad, avec des révélations sur les rationnements de nourriture et le manque de soins par exemple dans certains établissements, notamment en région parisienne. Des dizaines de plaintes ont été déposées en justice par des victimes et des proches de résidents, pour mise en danger de la vie d’autrui, non-assistance à personne en danger, homicides involontaires et vols. Le gouvernement s’est emparé du dossier, en lançant des enquêtes et en convoquant la direction d’Orpea, par l’intermédiaire de la ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon. Avant de démissionner, l’ancien directeur général d’Orpea a également fait scandale en vendant des actions du groupe. Une enquête préliminaire a été ouverte par le Parquet national financier. La campagne présidentielle 2022 a été l’occasion pour certains candidats de réclamer la nationalisation des Ehpad, alors que les groupes comme Orpea et Korian bénéficient de financements publics, via les agences régionales de santé et les collectivités territoriales.

Rappel de pizzas Buitoni après des intoxications alimentaires

Pizzas Buitoni: des enfants victimes d’intoxications alimentaires graves

La consommation de pizzas surgelées de la marque Buitoni a provoqué des cas d’intoxications alimentaires graves. Deux enfants sont décédés et plusieurs autres sont hospitalisés. Santé Publique France et les autorités sanitaires ont confirmé un lien entre ces pizzas de la gamme Fraich’up et les contaminations par des bactéries Escherichia coli. Plusieurs dizaines de cas sont en cours d’investigation par les autorités sanitaires, dans de nombreuses régions françaises (Hauts-de-France, Nouvelle Aquitaine, Pays de la Loire, Ile-de-France, Bretagne, Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Centre Val-de-Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Bourgogne Franche-Comté, Normandie, Occitanie). Le gouvernement et les autorités sanitaires rappellent qu’il ne faut pas consommer ces pizzas de la gamme Fraîch’Up de la marque Buitoni, qui ont été retirées des rayons depuis le 18 mars en 2022. RMC a recueilli plusieurs témoignages de parents d'enfants qui sont tombés malades après avoir mangé une pizza Buitoni. Des familles envisagent de se tourner vers la justice.

Sénat (illustration)

Affaire McKinsey : les liens entre le gouvernement et les cabinets de conseil

Est-ce un "scandale d’Etat" ? C’est ce que dénoncent certains opposants à la majorité après le rapport du Sénat sur le recours du gouvernement à des cabinets de conseil, notamment McKinsey, surtout pendant la crise sanitaire liée au Covid-19. Ces contrats ont plus que doublé entre 2018 et 2021, dépassant le milliard d’euros en 2021. Le gouvernement a ainsi payé près de 4 millions d’euros pour la réforme des APL et 500.000 euros pour un rapport sur les évolutions du métier d’enseignant. Emmanuel Macron a répondu avec agacement sur ce sujet des cabinets de conseil. "On a l'impression qu'il y a des combines, c'est faux", " s’il 'y a des preuves de manipulation, que ça aille au pénal", a expliqué le président de la République. Dans cette affaire, les sénateurs ont saisi la justice pour "suspicion de faux témoignage" contre un dirigeant de McKinsey, qui a affirmé que son cabinet payait bien l'impôt sur les sociétés en France. Or, selon le rapport du Sénat, McKinsey n’a pas payé d'impôt sur les sociétés en France depuis des années.

Les 12 candidats à l'élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : actualités et débats

L’élection présidentielle de 2022 en France a lieu le 10 avril pour le premier tour et le 24 avril pour le second tour. Douze candidats se présentent officiellement : Emmanuel Macron, Valérie Pécresse, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Eric Zemmour, Yannick Jadot, Anne Hidalgo, Fabien Roussel, Jean Lassalle, Nicolas Dupont-Aignan, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou. Qui sera élu président de la République ? Vainqueur en 2017, Emmanuel Macron est le favori selon les sondages, après avoir annoncé sa candidature le plus tard possible face au contexte sanitaire et internationale. La gestion de la pandémie de Covid et la guerre en Ukraine sont justement au cœur des débats politiques et des programmes, avec leurs conséquences. Le pouvoir d’achat, percuté par les hausses de prix, est également l’un des grands enjeux de ce scrutin pour les Français. Avant de découvrir les résultats les 10 et 24 avril à 20h, c’est l’abstention qui sera surveillée de près, avec l'affluence dans les bureaux de vote, où les électeurs déposeront leur bulletin, à moins qu'ils aient opté pour une procuration. Alors que l’élection présidentielle attire historiquement les électeurs, par rapport à d’autres suffrages, les Français semblent moins intéressés par ce rendez-vous en 2022 selon les instituts de sondage. Les candidats vont chercher à les convaincre jusqu’au bout.

Photo d'Yvan Colonna diffusée en 1999 après l'assassinat du préfet Érignac

Mort d’Yvan Colonna

Yvan Colonna est mort le 21 mars 2022, à 61 ans. Condamné à perpétuité dans l’affaire de l’assassinat du préfet Claude Erignac le 6 février 1998 à Ajaccio (Corse-du-Sud), le militant indépendantiste corse a été victime d’une agression à la prison d’Arles le 2 mars 2022. Le djihadiste Franck Elong Abé, condamné à neuf ans de prison en France pour terrorisme, a prétexté un "blasphème" sur l'Islam d’Yvan Colonna comme motif de l’agression dans la salle de musculation de la prison. Il a frappé et étouffé le militant corse, qui a été hospitalisé pendant trois semaines, dans le coma, avant de s’éteindre. Le 17 mars, la justice avait accordé une suspension de peine pour motif médical à Yvan Colonna. Après l’agression, qui a duré huit minutes, des heurts ont éclaté sur l’Ile de Beauté entre des Corses et les forces de l’ordre. Le gouvernement, par la voix du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, a ouvert la porte à l’autonomie de la Corse. Yvan Colonna a toujours nié son implication dans l’assassinat de Claude Erignac.

Hausse des prix des carburants

Hausse des prix

Le gaz, l’essence, le gazole, le blé… Le contexte international, avec la pandémie de Covid et la guerre en Ukraine déclenchée par la Russie, provoque des hausses de prix sur de multiples produits en France. Le gouvernement a protégé les Français d'une partie de l'inflation en bloquant le prix du gaz naturel, qui a explosé sur les marchés face aux enjeux liés à la Russie, qui approvisionne la France à hauteur de 17%, tandis que d’autres pays européens sont totalement dépendants du gaz russe. Les consommateurs sont surtout confrontés au quotidien à l’envolée des coûts des carburants. Avec les tensions sur le cours du pétrole, le litre d’essence SP95 ou de gazole a dépassé les 2 euros. Et la facture s’alourdit à la pompe, compliquant le quotidien des automobilistes, des artisans, des chauffeurs de taxi ou encore des transporteurs. A la caisse, dans les boulangeries et les supermarchés, ce sont les augmentations des produits agricoles comme le blé qui provoquent des hausses de prix. Un nouvel impact sur le pouvoir d’achat des Français.

Accident sur la route (illustration)

Sécurité Routière

Nombre de morts et de blessés sur la route, limitations de vitesse, cohabitation entre les différents modes de circulation… La sécurité routière est un grand enjeu en France, pour protéger les automobilistes contre les accidents. Lors du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, le passage de la limitation de vitesse sur les routes nationales et départementales de 90 km/h à 80 km/h a contribué à l’explosion du mouvement des Gilets jaunes. Dans plusieurs régions, la possibilité offerte par la suite de repasser à 90 km/h a été rapidement saisie. Régulièrement, les personnes qui roulent en voiture ou en moto protestent également contre les radars fixes, qui sont qualifiés de "pompes à fric". Le thème de la sécurité routière a été relancé dès le début du second quinquennat d’Emmanuel Macron, un mois après sa réélection. Le ministre de l’Intérieur envisage de ne plus retirer de point pour les petits excès de vitesse, de moins de 5 km/h, tout en conservant les amendes. Une mesure décriée par les défenseurs de la sécurité routière.