"A Marseille, la prohibition du cannabis alimente le trafic et la criminalité. Il faut donc y mettre fin!"

"A Marseille, la prohibition du cannabis alimente le trafic et la criminalité. Il faut donc y mettre fin!"
 

Pour Pascal Perri, à Marseille, la prohibition du cannabis alimente le trafic et la criminalité, il faut donc y mettre fin! Et vous? D'accord? Pas  d'accord? Votez, donnez votre opinion et écoutez "Radio Brunet" dès 13h sur RMC! "A Marseille, la prohibition du cannabis alimente le trafic et la criminalité. Il faut donc y mettre fin!"

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Google-107776545736533134245
    Google-107776545736533134245     

    On ne rappellera jamais assez que la consommation de cannabis entraîne des troubles de l’attention, de la concentration et de la mémoire,une baisse du QI et augmente fortement les risques de devenir schizophrène !
    Sur le site de La fondation pour un monde sans drogue,on apprend que cette drogue "peut affecter bien plus que votre santé physique. Des études australiennes menées en 2008 ont fait le rapprochement entre la consommation importante de cannabis et les problèmes cérébraux. Ce fait est confirmé par une étude précédente portant sur les effets à long terme du cannabis, qui montraient des problèmes cérébraux similaires à ceux causés par une forte dépendance à d’autres drogues majeures. Et plusieurs études ont indiqué qu’un lien existait entre une consommation répétée de cannabis et la psychose.
    Les effets destructifs de la consommation du cannabis devrait faire réfléchir les "responsables" politiques et les commentateurs qui baissent les bras et renoncent à faire de la prévention et de l'information insuffisante dans les écoles,les enfants doivent être informés avant l'adolescence,à partir de 10 ans !

  • Google-107776545736533134245
    Google-107776545736533134245     

    On ne rappellera jamais assez que la consommation de cannabis entraîne des troubles de l’attention, de la concentration et de la mémoire,une baisse du QI et augmente fortement les risques de devenir schizophrène !
    Sur le site de La fondation pour un monde sans drogue,on apprend que cette drogue "peut affecter bien plus que votre santé physique. Des études australiennes menées en 2008 ont fait le rapprochement entre la consommation importante de cannabis et les problèmes cérébraux. Ce fait est confirmé par une étude précédente portant sur les effets à long terme du cannabis, qui montraient des problèmes cérébraux similaires à ceux causés par une forte dépendance à d’autres drogues majeures. Et plusieurs études ont indiqué qu’un lien existait entre une consommation répétée de cannabis et la psychose.
    Les effets destructifs de la consommation du cannabis devrait faire réfléchir les "responsables" politiques et les commentateurs qui baissent les bras et renoncent à faire de la prévention et de l'information insuffisante dans les écoles,les enfants doivent être informés avant l'adolescence,à partir de 10 ans !

  • Google-107776545736533134245
    Google-107776545736533134245     

    On ne rappellera jamais assez que la consommation de cannabis entraîne des troubles de l’attention, de la concentration et de la mémoire,une baisse du QI et augmente fortement les risques de devenir schizophrène !
    Sur le site de La fondation pour un monde sans drogue,on apprend que cette drogue "peut affecter bien plus que votre santé physique. Des études australiennes menées en 2008 ont fait le rapprochement entre la consommation importante de cannabis et les problèmes cérébraux. Ce fait est confirmé par une étude précédente portant sur les effets à long terme du cannabis, qui montraient des problèmes cérébraux similaires à ceux causés par une forte dépendance à d’autres drogues majeures. Et plusieurs études ont indiqué qu’un lien existait entre une consommation répétée de cannabis et la psychose.
    Les effets destructifs de la consommation du cannabis devrait faire réfléchir les "responsables" politiques et les commentateurs qui baissent les bras et renoncent à faire de la prévention et de l'information insuffisante dans les écoles,les enfants doivent être informés avant l'adolescence,à partir de 10 ans !

Votre réponse
Postez un commentaire