× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
« Le Parti pris » d'Hervé Gattegno, c'est tous les matins à 7h50 sur RMC du lundi au vendredi.
 

Carlos Ghosn, PDG de Renault, a présenté ses excuses hier mardi aux cadres accusés à tord dans l'affaire des faux- espions. Aucune démission n'a été présentée, le PDG compte juste renoncer à ses bonus.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • FFI
    FFI     

    Sous couvert d' intelligence économique,que l' entreprise serait menacée de se faire voler ses brevets, ses contacts commerciaux.. Les officines de police ont envahis les sociétés du CAC 40. Et comme la fonction crée l' organe, les pseudos Scherlock Holmes de ces services fonctionnels justifient de leur impérieuse nécessité en organisant la chasse aux sorciéres. Comme chez Renault les relations entre les cadres et les services relévent plus de la guerre civile que de la collaboration loyale , la chasse à l' homme est ouverte .Le haut managment impulse le Struggle for life, Sauf bien entendu pour l' excellent Carlos qui avec ses 12 millions d' €, LUI LE VAUT BIEN et entend les conserver.

  • le lorrain
    le lorrain     

    Le patron de renault,a embauché une équipe de bras cassés,pour fouiller dans la vie de trois cadres,la moindre des choses,si ce monsieur avait un peu dHonneur il devrait démissionner,et surtout ce personnage gagne plus de 9 millions par an,si cela avait été un ouvrier,il aurait été viré sur le champs.J'espere que les coupables seront sanctionnés.

  • Sorgho 115
    Sorgho 115     

    L’escroquerie qui a touché Renault met en exergue un des grands traits de notre société:la quête du renseignement.Un parfum de romantisme entoure les nouveaux “détectives” qui se sont reproduits à la vitesse de la lumière dans ces deux dernières décennies.
    Le corolaire est que l’on a vu des tas “d’agences” du renseignement,fondées par d’anciens flics ,gendarmes,voire des militaires.Un seul objectif :faire du fric ,et pour cela il faut parfois enjoliver la vérité;certains s’inventent des gloires d’enquêteurs hors du commun,les militaires ont fait partie des “Services secrets”.Et ,pour l’argent,il faut savoir abuser de la crédulité des idiots.
    Une “centrale de renseignements” Nîmoise a convaincu un bourgeois affolé,condamné en première instance pour délit sexuel,qu’elle pouvait trouver des renseignements,sur la plaignante,susceptibles d’influencer l’Appel.75000 € pour rédiger un opuscule minable sans aucune consistance,que j’aurais pu rédiger chez moi.Le jugement a été confirmé en appel et en Cassation.
    Renault a été victime du même genre d’individus capables de beaucoup pour soutirer de l’argent .

    C V

Votre réponse
Postez un commentaire