Affaire Théo: "il y a des risques que ça s’enflamme, mais on est là pour assurer la sécurité publique" 
 

Ce week-end, des violences ont éclaté à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, à Argenteuil, dans le Val-d'Oise et à Corbeil, en Essonne, en réaction à l'affaire Théo. Fabien, qui travaille pour la Bac dans ce département, confirme les tensions.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • POLEMIK
    POLEMIK     

    Pourquoi aucun média ne parle de l’enquête préliminaire pour suspicion d'abus de confiance et escroquerie, concernant la pseudo association de Théo et de sa famille, qui aurait détournée pas moins de 750 000 € ?
    On préfère à la place nous présenter une bonne famille et un petit jeune déguisé en oie blanche auprès duquel notre cher Président vient se pavaner. Quant à l’inverse c’est la curée journalistique contre les policiers, que je condamne bien évidemment si les faits intentionnels de viol sont avérés, ce qui n’est à ce jour pas une certitude.

  • Bajul
    Bajul     

    Mais l'état il n'y en a pas !!! Il a peur l'état !! Il est prêt à tout pour que le calme revienne !! Les voyous le savent .........C'est pareil pour les profs , les proviseurs ferment les yeux bien souvent pour ne pas faire de bruit ........mais les faibles sont toujours les perdants à terme ........

Votre réponse
Postez un commentaire