000_TT0U1.jpg
 

300 personnes se sont rassemblées samedi à Bobigny "contre l'impunité policière". Les soutiens de Théo, le jeune Aulnaysien qui accuse un policier de l'avoir violé à l'aide d'une matraque, voient d'un oeil circonspect l'arrivée de la police de sécurité quotidienne.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire