Mis à jour le
Une trentaine de policiers du commissariat de Perpignan est en arrêt maladie. (Photo d'illustration)
 

Depuis vendredi 24 février, une trentaine de policiers du commissariat de Perpignan protestent contre le rythme de travail qui leur est imposé. Ils se sont ainsi mis en arrêt maladie, pour dénoncer leurs conditions de travail et le mal-être qui sévit dans la profession depuis plusieurs années. Alain est l'un d'entre eux, il se confie à RMC.fr. 

Votre opinion

Postez un commentaire