Alstom: "Ce n'est pas le rôle d'un président que d'intervenir dans la gestion des entreprises"
 

ANALYSES - L'usine de Belfort, où Alstom projette d'arrêter la fabrication de trains d'ici à 2018, restera un site de production "dans les mêmes proportions qui existent aujourd'hui", a assuré lundi soir Alain Vidalies, le secrétaire d'État chargé des Transports. Mais l'Etat peut-il vraiment sauver Alstom?

Votre opinion

Postez un commentaire