Anonymat des policiers: "Ca ne va pas assez loin", regrette la SGP-Police-FO
 

Les policiers et gendarmes pourront dorénavant être identifiés par leur numéro de matricule administratif plutôt que par leurs noms et prénoms dans les dossiers sensibles. Mais ça ne suffit pas à satisfaire le syndicat SGP-Police-FO.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire