GG
 

Maggy Biskupski, l'un des porte-voix du mouvement de colère des policiers qui avait éclaté après l'attaque de Viry-Châtillon en octobre 2016, s'est suicidée lundi 12 novembre dans la soirée avec son arme de service, à son domicile. Après son suicide, faut-il faire de Maggy Biskupski le symbole de la souffrance des policiers?

Votre opinion

Postez un commentaire