Assassinats ciblés: "une peine de mort sans aucun procès serait tout à fait inacceptable"
 

Dans son livre Erreurs fatales, le journaliste Vincent Nouzille raconte comment François Hollande a ordonné une quarantaine d'assassinats ciblés. Des opérations ambiguës en terme juridique. Marco Sassoli, spécialiste de droit international, livre quelques précisions pour RMC.fr.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Bajul
    Bajul     

    c'est vrai que pour les chrétiens qui se sont faits égorger ou crucifier , c'est inacceptable mais , toléré quand même car moins grave que de cibler un djihadiste ........

Votre réponse
Postez un commentaire