Aurélie, devant la mairie d'Auxerre (Yonne). Photo de sa page Facebook "j'ai le droit de vivre de mon travail".
 

Elle gagne trop pour toucher les aides sociales mais pas assez pour vivre. Depuis le 6 février, une jeune Auxerroise de 27 ans, est en grève de la faim pour dénoncer sa situation: elle gagnait plus quand elle restait chez elle à garder ses enfants qu'aujourd'hui en travaillant. Loin de se plaindre, elle dit se battre pour toutes les familles dans sa situation. Elle témoigne sur rmc.fr.

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • Contes
    Contes     

    Et sinon, il ne serait pas venu à l'esprit de cette dame et son conjoint que si on n'a pas les moyens d'entretenir deux enfants, on n'en fait pas ou bien un seul ? À l'écouter on dirait que l'État doit sponsoriser les envies irrationnelles de celles et ceux qui s'imaginent qu'accroître la population d'une planète déjà surpeuplée...
    Quand on veut des enfants, on doit pouvoir les prendre en charge à 100%, point barre (du moins j'aimerais que ça relève du bon sens pour tout le monde). S'ils n'avaient conçu qu'un seul enfant, leur balance au bout du mois serait positive et ils n'auraient pas à compter sur l'État pour équiper leur enfant unique.

  • Manannan
    Manannan     

    Propositions concrètes d'Emmanuel Macron:

    A) Ouvrir les droits à l’assurance chômage
    Afin que la protection par le statut ne soit plus la norme et pour encourager la prise de risque, il est nécessaire de permettre à chacun de pouvoir faire des choix professionnels tout en étant assuré d’une sécurité minimum.
    Emmanuel Macron propose ainsi que l’assurance chômage soit ouverte aux démissionnaires « pour les accompagner dans une démarche de formation et de requalification. À ce titre, l’« assurance chômage » changerait de nature. Il ne s’agirait plus, à strictement parler, d’une assurance, mais bien de la possibilité de se voir financer par la collectivité des périodes de transition et de formation : un droit universel à la mobilité professionnelle. »
    Certaines professions doivent aussi pouvoir accéder à ces droits pour faire face aux changements à l’œuvre dans notre société. C’est pourquoi « L’assurance-chômage doit être également ouverte aux indépendants, commerçants et artisans, surtout au moment où la différence entre salariat et travailleur indépendant s’estompe dans la nouvelle économie de services. »


    B) Reconnaître et protéger les plus pauvres
    « Il faut reconnaître pleinement les plus pauvres », ils ne doivent être exclus de la société si on veut qu’ils puissent sortir du cercle vicieux de la pauvreté.
    « Cette perspective se décline différemment selon les personnes. D’abord il faut être implacable avec les fraudeurs (minoritaires) qui font porter la suspicion sur tous ceux qui reçoivent légitimement l’assistance. » Ceux-là portent atteinte à l’image de ceux qui ont vraiment besoin d’être aidés.
    Ensuite, « il faut accompagner de manière rigoureuse et personnalisée ceux qui le peuvent vers un retour progressif au monde du travail, en s’appuyant sur le savoir-faire des entreprises de l’ESS et en défendant un plan massif de requalification. »
    « Enfin, il faut offrir aux personnes durablement exclues du marché du travail (handicaps, parcours de vie très durs) des activités gratifiantes pour elles même et utiles à la collectivité, afin qu’elles se réinsèrent et retrouvent une place, une dignité. »


    C) Repenser la formation professionnelle pour garantir l’autonomie de chacun
    Dans une économie où les trajectoires individuelles connaîtront toujours plus de périodes de réorientation, chacun doit avoir la garantie d’un accès à “une vraie formation continue dans ces moments de transformation”, indépendamment de sa précédente activité. Ce droit est particulièrement crucial pour « celles et ceux qui sont touchés (par la disparition de leur métier, et donc) ont besoin d’être formés à de nouvelles compétences ». Cela nécessite la mise en place d’une véritable “politique de formation” continue.

  • Google-113861571765064726697
    Google-113861571765064726697     

    Je suis d'accord avec vous! j'ai perdu mon travaille il y à peut et ne perçois plus que 750e/mois avec deux enfants à charges , je n'ai aucune aide social et je n'en souhaite pas ,les dèmarches sont aussi pénibles que ma situation actuel, donc ce plaindre sachant que d'autres sont encore plus en difficulté je comprend pas!! finalement les travailleurs rèclame le salaire, les aides etc.. et aprés on diras encore que les chomeurs profite du système. j'en profite pas et je tente de vivre avec ce que j'ai le droit..

    Facebook-1686950701318758
    Facebook-1686950701318758      (réponse à Google-113861571765064726697)

    Cela m'étonne que vous n'ayez droit à aucune prestations sociales avec 2 enfants et si peu de revenus ? Les allocations familiales et les allocations logements, en avez vous fait la demande auprès de la CAF ?

  • Facebook-1063994930378973
    Facebook-1063994930378973     

    Et alors ils sont où les Hollande, Fillon, Le Pen, Macron, Mélanchon, et tous ceux que j'oublie... ? Là, il y a un vrai sujet à réformer. Celui qui osera prendre ce problème en compte et qui nous parlera aussi de démographie galopante aura mon vote. Pour l'instant les discours restent bien pauvres...

  • Google-104568155003251435468
    Google-104568155003251435468     

    Un clerc de notaire avec un salaire de 1259 euros net, cela veut dire que monsieur est débutant...
    Quand il gagnera 5000 euros brut par mois ça ira mieux pour eux...

  • Facebook-1409570009055957
    Facebook-1409570009055957     

    Je connais bien ce problème. Et c'est pire avec une nounou à domicile. Moi j'ai fais le choix de laisser les enfants dormir quand je pars travailler à 6h. Ils ont tous les deux + de 6 ans. Ben je le paie cher ! Je paie la nounou bien sur, sans aucune aide, et en + je dois payer l'URSSAF !! C'est une honte !

  • Elizabethy
    Elizabethy     

    (Mon précédant message a disparu, un souci technique ? Je le remet donc) MAIS ZUT, vérifiez avant de publier des bétises ! Ca m'enerve tellement ce genre de faits détournés que je me suis inscrite juste pour commenter ! 2400€ par mois certes, mais avec allocations familiales pour deux enfants, soit 129€/mois, + l'allocation pour jeune enfant (vu que besoin d'une nounou, j'imagine qu'il y a au moins un enfant de moins de 3 ans), de 184€/mois ? 313€ en plus par mois, et donc 2713€ de revenus, pas 2400. Et l'aide pour payer la nounou, si les enfants son chez une assistante maternelle, c'est 290€ PAR ENFANT !! soit 580€, et reste à charge de 420€. Une somme importante néanmoins j'en conviens hein. Mais reste que une fois ces 420€ déduits, cela fait 725€ par mois.
    L'article cite "Si je restais chez moi pour garder mes enfants, même sans aides et avec le seul salaire de mon mari on aurait plus d'argent." Ha bon ? Mais comment ça ? Par quel calcul alambiqué on peut en arriver à cette conclusion ? Parce que si cette dame était restée à la maison à ne pas travailler, sans aide, le foyer aurait eu le salaire de son mari (1259€), et rien d'autre ! En travaillant, c'est 1259 (le mari) + 1145 (sa femme) - 420 (les frais de garde) = 1984€. Je ne suis pas un génie des maths, mais 1984, c'est plus que 1259 non ?
    Au regard du montant de leur salaire, les allocations familiales, et la PAJE leur sont versées quelle que soit la situation, donc c'est en plus dans tous les cas. (313€, cf ci-dessus)
    Même en comptant des aides pour les femmes au foyer, la Prepare donc, la CAF lui aurait versé 390€ par mois... et ce pendant 2 ans maximum. Sans compter que cette dame cotise à présent pour sa retraite, ce qui n'est pas le cas quand on est femme au foyer, qu'elle pourra prétendre au chômage si elle perd son emploi, et donc à conserver un revenu, ce qui n'est pas le cas quand on est femme au foyer et que ses enfants grandissent... Je compatis avec cette famille, qui a probablement réellement du mal à joindre les deux bouts, les travailleurs pauvres sont une (triste) réalité, mais ce n'est pas en déformant la réalité qu'on sensibilise, et si je réagis aussi vivement, c'est parce que j'ai du mal avec le discours qu'on entend si souvent : en bossant, on touche moins qu'en restant glander. Non ce n'est pas vrai le plus souvent. Et cela a été prouvé, chiffres à l'appui, il suffit de chercher, ou même de faire les calculs soit-même avec les outils de simulation CAF par exemple !
    Défendez le pouvoir d'achat, les salaires corrects, mais sans taper sur les plus pauvres zut !

    Facebook-1409570009055957
    Facebook-1409570009055957      (réponse à Elizabethy)

    Revoyez vos connaissances Madame, la CAF ne verse aucune aide pour la garde des enfants après 6 ans !

  • Facebook-10212846861675096
    Facebook-10212846861675096     

    c'est une honte l'etat francais!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    je suis dans la meme situation que vous j'allait engager la meme procedure que vous pour me faire entendre malheureusement de grave ennuie de santé ne me permettrais pas d'emmener a terme une greve de la faim...moi la CAF Mr vous percevez trop de salaire avec votre compagne...(autrement dit je n'ai droit a aucune aide)pas dit ouvertement "mais essayer de trouver une autre solution" voila leur reponse!!!2000 euro par mois a 2 ces trop?!!!sans compter les retard de versement dans ma rente d'invalidité se qui fait que j'ai des impayer,retard de loyer,lettre d'huissier et j'en passe !!!!et mon pauvre salaire de misereux de 180 euro pars mois parce que moi aussi j'ai voulu garder mon emploi comme vous.....certain vont dire oui mais le salaire du conjoint ou conjointe?c'est simple il renflou le decouvert et a rembourser les frais d'intervention certe je n'ai pas d'enfant mais j'ai la maladie a gérer a coter.
    enfin Bref ....
    je ne manquerait pas de vous suivre sur facebook jusqu'a que ma ligne internet soit couper et que je recois un avis d'expulsion......
    FORCE A VOUS!!!!!!!!!
    BATTEZ VOUS!!!!!!!!!!!!!!
    NE LACHEZ RIEN!!!!!!!!!!!!

  • Facebook-1753586724960074
    Facebook-1753586724960074     

    Bravo pour le courage de cette dame. Mais sinon ça vous dérangerait de mettre une vidéo en rapport ? Intellectuellement malhonnête.

  • Facebook-1828499437404252
    Facebook-1828499437404252     

    Bravo pour le courage d'Aurélie , je me bat aussi contre cette société car je n'est jamais étais en difficultés financières que depuis que je retravaille de su-croit précaire juste le fait d'avoir quelques heures dans le mois vous font diminué vous prestations, je me trouve dans le même cas de figure que cette jeune femme, j'étais plus à l'aise financièrement à ne rien faire.

Votre réponse
Postez un commentaire