Illustration
 

Depuis mardi, les chasseurs sont désormais autorisés à utiliser des dispositifs silencieux. Un plus pour la santé des chasseurs, expliquent les partisans, mais un facteur d'augmentation de l'insécurité pour les promeneurs, expliquent les opposants.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire