Illustration
 

Depuis mardi, les chasseurs sont désormais autorisés à utiliser des dispositifs silencieux. Un plus pour la santé des chasseurs, expliquent les partisans, mais un facteur d'augmentation de l'insécurité pour les promeneurs, expliquent les opposants.

Votre opinion

Postez un commentaire