Avec "l’affaire Ferrand", la France est en train de basculer dans les excès du moralisme politique!

Avec "l’affaire Ferrand", la France est en train de basculer dans les excès du moralisme politique!
 

Pour Pascal Perri, avec "l’affaire Ferrand", la France est en train de basculer dans les excès du moralisme politique! D'accord? Pas  d'accord? Votez, donnez votre opinion et écoutez "Radio Brunet" dès 13h sur RMC!  Avec "l’affaire Ferrand", la France est en train de basculer dans les excès du moralisme politique!

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Jocelyne Thanas
    Jocelyne Thanas     

    Fillon a perdu les élections à cause des affaires , critiqué par la gauche , par le centre, par en marche , alors pourquoi favoriser monsieur FERRAND, , Les républicains sont vraiment tristes d'avoir perdu , alors pas de cadeau pour les ministres moralisateurs

  • st-james
    st-james     

    Rien à voir avec l'affaire Fillon. Mr Fillon n'a absolument rien fait de plus mal que les autres députés. Madame Fillon aurais eu un emplois fictif, mais attendez vous n'avez jamais vu l'assemblé nationnale désertée, d'accord certains députés peuvent ne pas etre présent à chaque séances je veux bien, mais pourquoi les suppléants ne sont pas là non plus et donc ce n'est pas des emplois fictifs qu'ils occupent, sinon il faut arreter de les surnomer suppléants. Et est-ce que tous les députés ne touchent pas ces memes indemnitées et qu'est-ce qu'ils en font, personne ne peut le dire, personne ne controle. Et qui a verser ces indemnitées à Mr Fillon, ce n'est pas la chambre elle meme, alors la chambre des députés n'est-elle pas complice

  • Vinals
    Vinals     

    Et notre Président " la vertu " qui prêche la bonne parole et la moralisation de la vie politique , on ne l'entend pas. Qu'en pense-t-il de ses cadres au gouvernement touché par les affaires ? Nous ne savons toujours pas ce qu'il a fait de l'argent gagné avec De Rotchild. Le saint homme.

  • marguerite
    marguerite     

    SUR LE PLAN MORAL - depuis des années... tout le monde pouvait ou etait au courant de cette régle... concernant l'emploi de famille...comme assistant parlementaire.... et pas de PETITION ni de campagne.. média pour dire que cela devait cesser.....
    donc pour moi - le citoyen dit MAINTENANT ...que cette méthode ne peut plus exister..... bien....prenons-en acte....^pour le FUTUR ---- mais on ne peut pas du jour au LENDEMAIN.. CHANGER et accuser ceux qui ony bénéficier de cette METHODE dans le passé....ABSURDE.... et du coup il s'agit d'une MORALE
    facile.....
    il ne peut y avoir de rétroactivité si pas de DELIT... un peu de bon sens...

  • Vinals
    Vinals     

    Et notre Président " la vertu " qui prêche la bonne parole et la moralisation de la vie politique , on ne l'entend pas. Qu'en pense-t-il de ses cadres au gouvernement touché par les affaires ? Nous ne savons toujours pas ce qu'il a fait de l'argent gagné avec De Rotchild. Le saint homme.

  • prisca
    prisca     

    Ce n'est pas "l'affaire Ferrand" qui fait basculer la France dans les excès du moralisme politique, c'est le projet de loi décidé par le président de la république, E.Macron et porté par F.Bayrou (qui, s'il on en croit un interlocuteur récent de Mr.Brunet, n'hésitait pas à employer des emplois fictifs? ..). L'acharnement médiatique et politique avait déjà commencé avec N.Sarkozy puis F. Fillon, la question serait plutôt: qui est responsable ? Ne serait il pas plus judicieux de parler, avant les legislatives afin que ce soit plus clair dans l'esprit des français, de la CSG et de la taxe d'habitation qui vont viser, en premier lieu, les français moyens ? et de la politique de la famille, du logement, de la sécurité ?

  • st-james
    st-james     

    enfin j'entend quelqu' un de censé s'exprimer. Bravo Philippe

  • st-james
    st-james     

    pas du tout d'accord, pour la premiere fois, avec vous Mr Brunet. D'après l'article du canard enchainé, la mutuelle aurais signé un bail avec une SCI qui n'existait pas encore et qui n'était donc pas propriétaire de ce bien, et quel notaire aurait signé un acte sans les fonds pour la réalisation de cette vente, Et quelle banque aurait avancé les fonds a une société qui n'existe pas encore sans aucune garantie. Et le montage de cette SCI ne vous surprend pas. un prete nom parce qu'il faut etre au moins 2 pour monter une SCI pour une part à 1€

  • Vinals
    Vinals     

    Et voilà l'arroseur " en marche " arrosé, ce personnage qui a vilipendé Fillon pendant les élections, ces gens qui lavaient plus blanc que blanc, se retrouvent dans les affaires.

  • Vinals
    Vinals     

    Et voilà l'arroseur " en marche " arrosé, ce personnage qui a vilipendé Fillon pendant les élections, ces gens qui lavaient plus blanc que blanc, se retrouvent dans les affaires.

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire