Peut-on garder sa liberté de parole lorsqu'on est ministre?

Accusé d'avoir tenté de faire pression sur un journaliste de Radio France dans l'affaire des assistants parlementaires d'eurodéputés Modem, François Bayrou a expliqué qu'il était intervenu en tant que citoyen et pas ministre de la Justice. Un argument qui n'a pas convaincu Edouard Philippe. Ce mardi, le Premier ministre a rappelé son garde des Sceaux à l'ordre: "Le truc est assez simple: quand on est ministre on ne peut plus réagir comme quand on est un simple citoyen". Dès lors, la question se pose: un ministre peut-il garder sa liberté de parole?

Peut-on garder sa liberté de parole lorsqu'on est ministre?

Oui, pour Yann Werhling, porte-parole du Modem.

Peut-on garder sa liberté de parole lorsqu'on est ministre?

Non, pour Alexis Corbière, porte-parole de la France insoumise.