En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
C'est Canteloup: "Doubler le chef de l'État en lui faisant dire des conneries, c'est honteux !"
 

La comédienne Annie Duperey, invitée ce vendredi des Grandes Gueules, a son explication au discrédit dont souffrent les politiques: leur présence dans les émissions de divertissement, et les caricatures dont ils sont victimes dans certaines émissions.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • danbas84
    danbas84     

    Le chef de l'état dit assez de connerie pour que cantelou ne fasse pas l'imitation de celui-ci !

  • dragon29100
    dragon29100     

    ça à existé de tout temps avec les chansonniers

  • gochexit
    gochexit     

    Tout à fait le comportement d'une rose caviar lobotomisée.
    Monsieur Canteloup ne fait que traduire de manière fort humoristique le ressenti d'une large majorité des Français envers le triste sire de l'Élysée.
    Ce personnage s'est illustré par son incompétence extrême, son narcissisme et ses fanfaronnades.
    A l'étranger, il devenu de suite, par ses gaffes et ses propos hors contexte, la risée internationale et a été baptisé par la presse étrangère " boulet de l'Europe"

  • gochexit
    gochexit     

    Tout à fait le comportement d'une rose caviar lobotomisée.
    Monsieur Canteloup ne fait que traduire de manière fort humoristique le ressenti d'une large majorité des Français envers le triste sire de l'Élysée.
    Ce personnage s'est illustré par son incompétence extrême, son narcissisme et ses fanfaronnades.
    A l'étranger, il devenu de suite, par ses gaffes et ses propos hors contexte, la risée internationale et a été baptisé par la presse étrangère " boulet de l'Europe"

Votre réponse
Postez un commentaire