× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
"Ça ne vaut pas le coup de risquer un infarctus pour soigner un rhume"
 

Près de la moitié des médicaments disponibles sans ordonnance sont à éviter, selon une étude de 60 millions de consommateurs publiée ce lundi. Les médicaments anti-rhumes (du type Actifed Rhume, Dolirhume, Nurofenrhume, Rhinadvil…) peuvent en effet avoir des conséquences graves, comme des infarctus ou des AVC. Pour éviter tout problème à ses clients, François Couchouron, pharmacien à Bordeaux, a tout simplement décidé de ne plus les commercialiser, comme il l'explique sur RMC.

A lire aussi