000_7N3Q7.jpg
 

Oignon rosé d'Armorique, haricot coco du Trégor... Ces légumes, comme 96,4% des semences existantes, sont absents de la grande distribution. La faute à des lois trop restrictives, jugent les supermarchés Carrefour, qui lancent ce mercredi une opération de communication pour commercialiser ces semences paysannes. Sur les réseaux sociaux, certains y voient une manoeuvre pour se racheter une conscience verte. Interrogé par RMC.fr, Guy Karstler, de la Confédération paysanne, est formel: Carrefour se plie aux exigences des maraîchers. 

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire