Champs-Elysées: un raté des renseignements?
 

Les Champs-Élysées ont donc été le théâtre d'une nouvelle attaque terroriste. Cette fois, le stratagème de la voiture piégée semble avoir été privilégié, mais l'attentat a tourné court. A l’origine, un homme fiché S depuis 2015 pour son appartenance à "la mouvance islamiste radicale". Sa famille était connue pour faire partie de la mouvance "salafiste". Depuis six ans, cet islamiste radical s'entraînait dans un club de l'Essonne. L'autorisation de détention de l'un des deux pistolets Glock retrouvé dans la voiture avait été renouvelée en février dernier par la préfecture de l'Essonne. Champs-Elysées: un raté des renseignements?