Condamnés à mort en Irak: "Être de Daesh et traverser l'Irak ne veut pas dire qu'ils y ont combattu", assure l'avocat d'un des Français

Le drapeau national irakien flotte sur Mossoul, le 9 novembre 2016. (Illustration)
 

Alors que six Français ont été condamnés à mort en Irak pour avoir combattu dans les rangs de Daesh, l'avocat de l'un d'eux appelle l'Etat français à se mobiliser, estimant qu'il n'existe aucune trace de leur participation à des combats sur le territoire irakien.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire