En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Contre le terrorisme, "la DGSI ne peut mener qu’une quarantaine de surveillances en simultané"
 

Dans Où sont passés nos espions? Petits et grands secrets du renseignement français (Albin Michel), à paraître mercredi, Eric Pelletier et Christophe Dubois pointent du doigt les failles de la surveillance anti-terroriste française. Ce dernier était l’invité de Radio Brunet mardi.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Bajul
    Bajul     

    Comme il va en rentrer minimum 500 , vous ne serez pas surpris si ......... vous êtes avertis ....

  • gochexit
    gochexit     

    Le quinquennat précédent avait optimisé les services de renseignement, en faisant une réorganisation globale (et une diminution d'effectif, critiquée de façon polémique mais sans justification concrète).
    Ce dispositif très efficace a été détricoté dès l'arrivée d'Hollande qui l'a inhibé. Les terroristes s'en sont alors donnés à cœur joie, la centrale Casher, les Charlie , l'imprimerie puis devant l'immobilisme de ce GVT, le Bataclan, Nice pour ne parler que des grands massacres

Votre réponse
Postez un commentaire