Rassemblement contre l'arrêt des traitements de Vincent Lambert à Reims, le 19 mai 2019
 

La cour d’appel de Paris, saisie par les parents de Vincent Lambert, a ordonné lundi soir le rétablissement des traitements visant à le maintenir en vie. Décision provisoire, valable 6 mois, le temps qu’un comité de l’ONU se prononce sur le fond du dossier.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire