"Crier sur son enfant, ça peut avoir des conséquences sur son développement"
 

La Fondation pour l’enfance, qui lance à partir de ce mardi sur Internet une nouvelle campagne de sensibilisation sur les "violences éducatives ordinaires", demande une loi pour interdire définitivement fessées, gifles, bousculades et cris sur l'enfant. Le Dr Gilles Lazimi, coordinateur de cette campagne, était l'invité de Bourdin Direct ce mardi.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Pascal Chouache
    Pascal Chouache     

    Finalement plus de fessé plus de réprimande donc il se drive tout seul .ou ont va ???

  • SuperPlus
    SuperPlus     

    Et le manque total de discipline est grandement responsable de l’état de la jeunesse! Une tape sur le derrière n’a jamais été nocive…

Votre réponse
Postez un commentaire