Depuis le début de l'année, près de 300.000 migrants sont arrivés en Grèce
 

REPORTAGE - L'Union européenne a adopté mardi, au forceps, une répartition de 120.000 réfugiés, mais au prix d'une fracture avec plusieurs pays de l'Est hostiles à ce mécanisme de solidarité entre Européens. Au cœur des discussions et des négociations, entre autres: la mise en place de "hot spots" aux frontières de l'UE, et notamment en Grèce.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • sortilege
    sortilege     

    pipeau , depuis le début ,nous faisons la carpette ,ils se savent en position de force et imposeront leur destination !!!!! ne nous prenez pas pour des jambons !!!!!!!!!!!!

  • bibifricotin
    bibifricotin     

    les passeurs agissent en toute impunité sur les bateaux qui arrivent à Athènes

Votre réponse
Postez un commentaire