Pour Manuel Valls, il y a en France un "apartheid territorial, social et ethnique".
 

Mardi lors de ses vœux à la presse, le Premier ministre Manuel Valls a dénoncé "l'apartheid territorial, social et ethnique" subis par certains quartiers défavorisés. Des propos jugés "objectif" pour les uns et "irresponsables et insultants" pour les autres. Selon vous, Manuel Valls a-t-il raison d'employer ce terme? "Apartheid": Manuel Valls a-t-il raison d’employer ce terme?

Votre opinion

Postez un commentaire

76 opinions
  • lion58
    lion58     

    Sur 249 opinions il n'en reste que 113 qui sont visibles !!!!!!
    Qu'est-ce-que c'est que ce bazar !!!

  • pacopaca
    pacopaca     

    oui: il y a des quartiers à part
    non: c'est du communautarisme

  • Moustacheettrotinette
    Moustacheettrotinette     

    Sinon, "Zone d'exclusion Républicaine", ça aurait convenu???????????????

  • manda61
    manda61     

    On es pas en Afrique du Sud

  • iloute
    iloute     

    oui et j'ai ete surprise je n'aimes pas du tout valls mais la oui il a raison et sarkosy devrait la fermer car des son election il a supprime les educateurs et la police de proximite qui faisaient du bon travail dans les cites

  • gero51
    gero51     

    VUE LA PHOTO : ces plutôt une mise a l'ecart volontaire de la part de ces communautés minoritaire

    Kercelte
    Kercelte      (réponse à gero51)

    Par eux mêmes

    Moustacheettrotinette
    Moustacheettrotinette      (réponse à Kercelte)

    C'est une épizootie.

  • Noun
    Noun     

    La vérité fâche toujours!

  • delherm
    delherm     

    Il a tort, il c'est trompé de mot, de plus parler de grand et de petit en répondant à Sarkozy dissimule mal l'allusion, souhaitons que Sarkozy ne sous entende pas que la naturalisation de Walls il y a 30 ans ne lui permets pas de maîtriser parfaitement la langue Française ..............

  • manchois
    manchois     

    Pas d'apartheid, simplement des zones de non droit ici ou là dans les villes, c'est d'autant plus grave qu'il s'agit d'endroits où les forces de l'ordre, voir les pompiers ne peuvent aller. Il faut reprendre le contrôle de ses zones, pour anticiper les dérives que nous connaissons régulièrement.

  • jean-alain
    jean-alain     

    Bonsoir C'est encore une fois dresser les uns contre les autres

Lire la suite des opinions (76)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(3483569ad26eb24c3038ae21f1f62155) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(4783a4c89bd4c8253c0e9ba40d6a6080) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(901735d85756814473073b7b35b615f4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(3e30f4252f0b451b237859e0d036bcb7) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(675aa89279fe2a4429ae291af7a3d342) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(f2f524d8a116d280e750055ced3dff1b) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(45c539f700910bf6405a1e2e1b2ffbc7) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7ae9ee2dc14492d65c335fe4f8905f01) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(02857730672fc50d8dd2887698003b42)