Deux Françaises de retour au pays veulent des peines "pas trop longues et aménageables". Doit-on les laisser renter?

Deux Françaises de retour au pays veulent des peines "pas trop longues et aménageables". Doit-on les laisser renter?
 

Chloé et Chaïma, deux Françaises ayant rejoint Daesh en Syrie avant d’être capturées, avec leurs enfants, par les Kurdes, souhaitent revenir en France pour y être jugées, sans abandonner leur islam rigoriste. « On n'est pas des animaux. On est des êtres humains. On a un cœur, on a une âme, voilà ! ». Elles espèrent, en cas de retour en France, écoper d’une peine assez légère. Chaïma voudrait « une peine de prison pas trop longue, aménageable », qui lui permette de « profiter de ses enfants » car « c’est eux qui me restent ». Deux Françaises de retour au pays veulent des peines "pas trop longues et aménageables". Doit-on les laisser renter?

Votre opinion

Postez un commentaire