"Dire que ma fille vaut 55.000 euros, c'est révoltant!", dénonce la mère d'une victime de l'attentat de Nice

"Dire que ma fille vaut 55.000 euros, c'est révoltant!", dénonce la mère d'une victime de l'attentat de Nice
 

Peut-on mettre un prix sur une vie brisée? C'est la question que posent aujourd'hui plusieurs familles de victimes de l'attentat de Nice. L'une d'elle va déposer une requête devant le tribunal de Créteil pour contester le montant d'indemnisation qu'elle a reçu. RMC a rencontré Anne Murris, qui a perdu sa fille de 27 ans, Camille, dans l'attentat.

Votre opinion

Postez un commentaire