Doit-on fermer les petits services d’urgences dans les campagnes?
 

Face à la menace de la fermeture des services d’urgences de nuit de l’hôpital de Clamecy, 30 maires de la Nièvre et de l’Yonne ont décidé de démissionner. Une fermeture qui contraint certains habitants à faire de plus longs trajets en cas de besoin. Les maires expliquent que leur territoire est "sacrifié sur l’autel de la rationalisation des choix budgétaires" Doit-on fermer les petits services d’urgences dans les campagnes?

Votre opinion

Postez un commentaire