Des hommes armés et masqués dans la faculté de Montpellier
 

Après l'expulsion d'étudiants grévistes de la fac de Montpellier par des hommes masqués, des victimes de l'altercation se disent "soulagées", après la mise en garde à vue du doyen de la faculté et d'un professeur accusé de violences.

Votre opinion

Postez un commentaire