"Dry January", pas d’alcool en janvier: chiche?
 

Les Français, deuxièmes plus gros consommateurs d’alcool en Europe, débutent l’année 2020 par un défi de taille : pas un verre d’alcool en janvier ! Le « Dry January », concept apparu en Grande-Bretagne en 2013, a fédéré 4 millions d’Anglais en 2019. Michel Reynaud, président du Fonds actions addictions, défend la pertinence du « Dry January », qui ne fait pas l’unanimité en France. « Nous promouvons une liberté, c’est-à-dire le choix pour les gens de ne pas boire s’ils le souhaitent », juge-t-il. Le maire d’Épernay Franck Leroy, en revanche, s’oppose à cette initiative. « C'est une excellente chose que le mois sans alcool ne soit pas soutenu par le gouvernement. Pourquoi ne pas créer un mois sans fast-food par exemple qui serait beaucoup plus sain pour des millions de personnes plutôt qu'un mois sans vin ! », a expliqué Franck Leroy. "Dry January", pas d’alcool en janvier: chiche?

Votre opinion

Postez un commentaire