× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
Les Français sont plus monarchistes que les Anglais !
 

Hier lundi on a vu Dominique Strauss-Kahn à la télévision, devant le juge de New York qui a ordonné son incarcération. Une scène non seulement éprouvante mais malsaine. DSK n'est pas condamné mais il a déjà été exécuté... par l'image.

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Bek Le Normand
    Bek Le Normand     

    Franchement quand j'ai vu cette vidéo, j'ai pensé que cet homme est un chef de mafia sicilien. Quel honte.

  • Snatcher
    Snatcher     

    @YOYO:
    Voilà bien un florilège d'arguments haineux contre DSK. Tout y passe.

    Vous êtes vous posé la question pourquoi on lui a refusé une liberté sous caution, avec éventuellement un bracelet électronique et une assignation à résidence, comme pour n'importe quel justiciable américain.
    On fait payer à la France le refus d'extradition de POLANSKI. Et la justice française n'a vraiment rien à envier à la justice américaine. Loin de là !
    Heureusement qu'il existe des GATTEGNO ^pour

  • gouduleme
    gouduleme     

    arrête de lui cirer les pompes ! ça choque ta personne sans doute mais pas les autres. Ton dsk n'est pas au dessu des autres et ne viens pas du ciel. IL a fait ce qu'il fallait pour qu'on le voie menotté ou humilié, comme la justice française sait si bien le faire contrairement à ce que tu affirmes. Au contraire, je pense que la moitié de la France jubile de son sort, quant aux autres, ils n'ont perdu qu'un candidat aux primaires socialistes, en plus. Vous les gauchistes, savaient pertinemment que c'était un pervers depuis plus de dix ans ça se bruisse dans le pays...

  • YOYO1969
    YOYO1969     

    On parle beaucoup de cet homme politique, chaque socialiste déclare impensable les faits qui lui sont reprochés, qu’ils le connaissent bien, que pensent ils alors des faits similaire réalisées par ce personnage, avec cette journaliste, quelques années auparavant, et qui s’est tue, certainement sous pression de son entourage (effectivement, en France, on ne dévoile pas ce genre d’affaire).
    Je pense qu’un procureur français devrait se saisir de l’affaire citée ci-dessus, et faire en faire toute la lumière. Si c’est exact, ce personnage est un prédateur sexuel, qui devrait être en prison.
    En France, il aurait eut des protections politiques suffisamment puissante pour échapper au scandale, mais aux US, c’est autre chose. De plus on passe d’un plaider non coupable à un plaider coupable ???, étrange non. Tout d’un coup, il était bien présent dans la chambre. Un homme de ce rang doit être irréprochable, ce qui ne semble pas être le cas. De plus, pense t’on a cette pauvre femme, qui aurait subit cela. Personne ne prend sa défense. Elle est belle la politique française. Et je ne parle pas des costumes à plus de 30 000 euros pièces (allez dire cela a un chômeur), comment une personne comme cela peut se présenter aux élections ?
    En conclusion, ne vous en faites pas, DSK ne sera pas condamné, il versera une indemnité à cette pauvre femme, pour la faire taire, et il y aura un accord entre avocat. L’argent achète tout, il suffit d’y mettre le prix.

  • PAG
    PAG     

    Bonjour, je vous écoute tous les matin Mr GATTEGNO, mais là, votre parti pris laisse vraiment à désirer. Cela s'appelle la liberté de la presse aux Etats Unis, ce que défend Mr BOURDIN tous les matins.Que cela soit l'image, la parole ou l'écrit, la liberté au journalisme doit être respecté.
    Aujourd'hui DSK est jugé comme un homme quelconque, cela à l'air de vous déranger, mais la justice est ainsi, pas de PARTI PRIS!

  • pheno4
    pheno4     

    Votre parti pris n’aborde que le point de vue de l’image d’un homme puissant qui perd tout d’un coup de sa superbe, alors qu’il était notoirement connu pour ses frasques. Dans son aveuglement, il n’aborde pas celui de la femme de ménage, présumée victime.
    Pour un journaliste d’investigation, c’est bien triste.
    A travers vos propos, on sent bien le malaise de la presse et des politiques, tout à coup rattrapés par la réalité d'images qui n'auraient pas pu exister en France : instructions supérieures, pressions, plainte au placard, presse anesthésiée...
    L'affaire DSK ne changera malheureusement pas les comportements de ceux qui font les lois et qui pensent se situer au-dessus d'elles. Elle ne peut que renforcer une impression de pourrissement et d’inégalité qui renvoient dos-à-dos les partis traditionnels et les « professionnels » de la politique au profit de l’abstention, des extrêmes, du populisme, de l’écoeurement ou du renoncement.
    Ces images ne font pas de DSK un coupable, c’est vous qui ressentez ça. Elles montrent un suspect qui comparait sur la base d’éléments à charge jugés suffisamment sérieux pour justifier sa détention, certainement pas une victime !

  • Yv@74
    Yv@74     

    Je crois qu'en regardant ces images terribles, beaucoup de Français ont dû avoir, une fois de plus, honte d’une de leurs « élites ».
    Un homme public s’expose en permanence aux médias, cela fait partie du jeu, il le sait et sait parfaitement s’en servir quand ça l’arrange. Ce que vous considérez comme « exécution médiatique » n’est que le seul miroir d’un homme public accusé de graves faits sur la base de charges sérieuses et motivées. Si dans ce miroir, l’image n’est pas belle à voir, c’est que c’est en partie les images de notre pays et de son système qui nous sont renvoyées.
    Oui que la France incarnée par la caste politico-médiatique n’est pas bien belle à voir !
    Si vous autres, journalistes, êtes si mal à l’aise par rapport à cette question de l’image, c’est très certainement parce que votre vrai travail de journalisme d’investigation n’est plus fait et que vous évoluez dans un microcosme de complaisance et de collusion malsaine avec le pouvoir, qu’il soit politique ou financier.

Votre réponse
Postez un commentaire