Nicolas Dupont-Aignan, président du mouvement Debout la République.
 

Nicolas Dupont-Aignan, président du mouvement Debout la République était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi. Il a notamment abordé la réforme des rythmes scolaires, la suspension de la livraison des navires Mistral à la Russie, et la sortie du livre de Valérie Trierweiler.

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Martine à l'école
    Martine à l'école     

    Oh le gros mensonge (à 2') : cette femme Dupont-AIgnan la connait, c'est la présidente de la FCPE de Yerres ! Elle n'a jamais été candidate aux élections municipales et n'a pas d'activités politiques! Elle siège dans une instance municipale qu'il préside ! Beaucoup de Yerrois la connaissent et la reconnaîtront, fiers de son désormais célèbre "coup de gueule".

  • Travel
    Travel     

    Si la fonction présidentielle est martyrisée c'est parce qu'ilsl'ont bien chercher. Dane les pays nordique on ne voit pas ca, mais les hommes politique labas reste a leur place et ne profite pas de leur place.

  • bureautique33
    bureautique33     

    dupont aignan, il faut qu'il existe; donc comme sous sarko, on l'entendra fustiger, pour exister;pas intéressant

  • strikler
    strikler     

    le jour ou enfin la France aura un président honnête la martyrisation s’arrêtera mais ce jour vu les prétendants n'est pas encore arrivé....

  • Altas
    Altas     

    Certainement comme Sarkozy à octroyer le poste de premier ministre pendant son mandat présidentielle.

  • chopaul
    chopaul     

    Cela explique aussi le sentiment de dégout de nos concitoyens vis-à-vis de tout ce qui à trait à la politique. Surtout d'avoir mis notre model social en faillite, une insécurité partout sur le territoire, et continuer cette folle politique, voir même de l'amplifier.

  • ALEX-BENOIT B.
    ALEX-BENOIT B.     

    J'aime bien cet homme. J'adhère à 90% avec ses idées. Quand il sera moins jacobin , on sera sur du 99%

Votre réponse
Postez un commentaire