× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Elisa Pilarski
 

Les prélèvements ADN et salivaires des chiens impliqués dans l’affaire de la femme enceinte mordue à mort dans une forêt de l’Aisne le 16 novembre dernier, Élisa Pilarski, n’ont toujours pas été envoyés au laboratoire. D’autre part, selon une information de BFMTV, avant le drame, la victime aurait déjà été mordue par l’un de ses chiens.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire