× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
Sur RMC, Maryline réclame une évolution de la loi pour éloigner systématiquement les violeurs de leur victime.
 

TÉMOIGNAGE – Maryline, mère de famille de 36 ans, a appris par une simple lettre que son violeur, condamné en 2014 à 5 ans de prison, avait été libéré au bout de 6 mois et placé sous surveillance électronique. Surtout, il est revenu à son domicile… à 150 mètres de chez sa victime.

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • red01
    red01     

    c'est ce qui arrive quand on vote mal

  • Deboutlesmorts
    Deboutlesmorts     

    Je n'ai pas de mots tellement cette justice me dégoûte.

  • renlo
    renlo     

    Le comble est qu elle devra demaneger comme le père de famille à Roubaix qui avait dénoncé les délinquants de son quartier

  • calabre
    calabre     

    Encore un bel exemple de cette justice chargée de nous proteger MERCI TAUBIRA l'incapable on ne toubliera jamais toi et ton defenseur de 1er ministre.Votre couple restera à jamais dans nos coeurs

    dany-tou
    dany-tou      (réponse à calabre)

    Je suis de votre avis , mais les socialistes vont vite nous taxer de racisme !!

  • poppi
    poppi     

    Alors déjà 5 ans et 2 ans ferme. Il est récidiviste et il ne prends que 2 ans ? Ensuite il sort au bout de 6 mois avec le jeu des remises de peine. Excès de vitesse plus de 50 km/h

    Cet excès est sanctionné par un retrait de 6 points sur le permis ainsi que par l'amende prévue pour les contraventions de la 5e classe dont le montant peut s'élever jusqu'à 1500 €.

    Le conducteur s'expose à la suspension de son permis de conduire pour une durée de 3 ans au plus. Cette suspension ne peut pas faire l'objet d'un aménagement et ne peut donc pas être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle. Si le conducteur est propriétaire du véhicule utilisé pour commettre l'infraction, celui-ci est également confisqué.

    Outre ces sanctions, le conducteur a l'obligation d'accomplir, à ses frais, un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

    Un conducteur déjà condamné définitivement pour un dépassement de la vitesse maximale autorisée égal ou supérieur à 50 km/h s'expose à une peine de trois mois d'emprisonnement et de 3 750 € d'amende ainsi qu'à un nouveau retrait de 6 points sur son permis de conduire s'il commet la même infraction en état de récidive dans le délai de 3 ans à compter de l'expiration ou de la prescription de la précédente peine.

    En fait oui, conduire à 180 km/h sur l’autoroute est un délit plus grave en France.

  • florent13380
    florent13380     

    4 ans et le gars fait 6 mois , une honte !!!

  • haschatan84
    haschatan84     

    censure j'oubliais ne parlons pas de peine de mort

  • jesuisunelicorne
    jesuisunelicorne     

    Cette histoire est affreuse, et la justice Française n'a effectivement rien à faire des victimes. J'ai été abusé sexuellement par celui qui est mon "grand-père" durant mon enfance. Etant donné que j'en ai parlé qu'à l'âge adulte, il n'a pris que deux ans avec sursis. Ce monsieur habite dans mon village , moins de 1000 habitants, à moins de 500 mètres de chez moi. Je passais devant chez lui presque tous les jours par obligation. J'ai fais de multiples demandes d'éloignement , en vain. C'est moi qui ai fini par déménager. Voilà la justice française...
    Je souhaite beaucoup de courage à cette dame, en espérant qu'elle pourra obtenir gain de cause et envoyer son bourreau loin de chez elle ! C'est sa vie, c'est à lui de partir, courage !!

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    6 mois pour un viol ?

  • Scarpone
    Scarpone     

    BRAVO à notre justice de pacotille !

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire