En procès pour avoir accueilli des migrants: "Je n'ai pas à faire la différence entre blancs et noirs"
 

Il ne regrette rien et il l'a dit au tribunal. Cédric Herrou est sorti de son procès mercredi soir à Nice sous les acclamations d'une foule de 300 personnes. Cet agriculteur est poursuivi pour avoir accueilli et hébergé une centaine de migrants et risque la prison ferme.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • domeo
    domeo     

    Le problème n'est pas de savoir quelles personnes aider mais savoir si cet homme est en règle avec la loi existante ! S'il ne la respecte pas il devient condamnable comme tout autre délit !!! Ou alors faisons une justice à la carte....

  • 109600
    109600     

    La ficelle est un peu grosse. Ce type se sert uniquement des migrants pour exprimer sa haine de l’Etat et de la démocratie. Le sort des réfugiés illégaux est juste un outil pour empêtrer les institutions de la République dans des procès stériles et sans fin. C’est une vieille technique des extrémistes aigris par des années de lutte dont le seul moteur est la prise du pouvoir par des méthodes anti démocratiques.

Votre réponse
Postez un commentaire