× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
Exclu: les Français pour une hausse raisonnée du SMIC
 

Selon notre sondage «La Course 2012», la hausse du Smic arrive en 2e position parmi les mesures que les Français souhaitent voir adoptées en priorité après les législatives, derrière le contrat de génération.

Votre opinion

Postez un commentaire

34 opinions
  • Sosilkao
    Sosilkao     

    1350€/mois net ou brut ????????

  • jacques765
    jacques765     

    IL Y AURA UNE HAUSSE DU SMIC TELLEMENT "MISERABLE" QUE S'EN EST DEJA UNE HONTE DE LA PART DE CETTE GAUCHE CAVIAR !! les gens de gauche comme les salariés sont cocufiés...Et que dire des séniors sans emplois et licenciés à la pelle (14% d'augmentation en avril). Avec Mélenchon cela aurait été bien différent et porteur d'un véritable mieux vivre !!!!!

  • blatitude
    blatitude     

    Hollande ne pourra tenir son engagement d’un retour à l’équilibre budgétaire sans procéder à des coupes claires dans les dépenses publiques. Il n’est pas besoin d’un énième rapport pour savoir que la France vit très au-dessus de ses moyens et que ce temps est terminé. Voici donc un gouvernement qui se dit vertueux et qui ment.
    Oui, le président cache la vérité aux Français. En augmentant le smic et en revenant pour certains à la retraite à 60 ans, il trompe ceux qui pensent que les patrons et les riches paieront encore. C’est d’ailleurs ce que soutient Martine Aubry, première secrétaire du PS, qui estime qu'il y a d  Énormes marges de manœuvre en faisant rentrer des impôts complémentaires". Si la gauche veut accélérer la fuite des contribuables, il lui suffit de continuer à parler de la sorte. Son refus d’entendre les multiples mises en garde l’enferme dans son dogmatisme. Le dernier rapport en date, de l’Inspection générale des finances, assure que l’État, contraint à 5 milliards d’euros d’économies par an, doit baisser le nombre des fonctionnaires, geler les salaires, réduire des prestations sociales. Cette diète est déjà celle des pays submergés par leurs dettes. Il n’y aura pas d’exception française.

  • jakpor
    jakpor     

    oui et qui paye pour vos maladies vos hospitalisations et opérations,,votre retraite,vos allocations familiales,votre chomage eventuel.Sans les cotisations patronales :Plus de protection et prestation sociale

  • FOUINYBABE
    FOUINYBABE     

    Le problème se sont les charges salariales et patronales qui sont trop élevées, il suffirait juste de les baisser.

  • YD94
    YD94     

    Mon pauvre ami réveillez-vous et vous verrez que la France s'appauvrit de plus en plus mais à force de tirer sur la corde elle se casse et c'est ce qui va se passer. Nous sommes au bord du gouffre et si çà continue nous serons bientôt sous la tutelle du FMI et des fonctionnaires de Bruxelles, fini la liberté. C'est ce que vous voulez ? et bien pas moi. L'UMP et le PS réunis vous ont faire croire que travailler moins vous enrichirait, voyez le résultat et pensez aux générations futures et non pas à votre petit égo.

  • poltergeist31
    poltergeist31     

    Toute augmentation dans un domaine entraine obligatoirement des hausses colaterales.NE SERAIT IL PAS PLUS JUDICIEUX DE TRAVAILLER SUR DES BAISSES DES PRODUITS ALIMENTAIRES,de regulariser et controler ces marges par une obligation de presenter sur les etiquettes les prix d'achats , la marge et les prix de ventes....cela peut s"appliquer aux produits finis et de reduires le nombre d 'intermediaires

  • peurauventre
    peurauventre     

    ... ceux qui ne veulent pas travailler trouveront toujours une excuse...

  • le rapeur de l'espace
    le rapeur de l'espace     

    On baisse les charges et on augmente les salaire : il y a assez de fric en France pour cela et satisfaire les besoin vitaux des Français

  • YD94
    YD94     

    Augmenter le smic n'est pas la solution, la seule est de baisser les charges qu'ont le salarié sur son salaire et l'entreprise. Si on regarde sa feuille de paie on voit bien toutes les charges sociales qui sont retenues et pourtant les caisses sociales sont en déficit, cherchez l'erreur. Donc, l'augmentation du smic est un impôt supplémentaire pour le contribuable.

Lire la suite des opinions (34)

Votre réponse
Postez un commentaire