Les GG
 

Les étudiants sont en colère. Tout a débuté à Montpellier après l’agression d’étudiants grévistes par des individus cagoulés. Depuis, un professeur et le doyen de la fac ont démissionné. Dans d’autres universités, la contestation est tout aussi importante. Mais pour des raisons diverses : l’extrême droite, les interventions policières et loi ORE, soupçonnée d’instaurer une « sélection » à l’entrée de ses universités. Facs bloquées: est-ce que ça peut péter ?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire