Failles sanitaires, environnementales, éthiques: pourquoi le bio pourrait devenir pire que l'agriculture conventionnelle
 

Invitée ce mercredi dans "Radio Brunet", la rédactrice en chef de 60 millions de consommateurs Christelle Pangrazzi a alerté sur la nécessité de repenser le label bio qui souffre aujourd'hui de "véritables aberrations".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire