Faut-il accorder le chômage aux salariés démissionnaires ?
 

C’était une promesse du candidat Macron : ouvrir les droits à l’assurance-chômage aux salariés qui démissionnent. La réforme de l’assurance chômage tant attendue sera mise en œuvre à compter de l’été 2018, a annoncé le gouvernement hier. Toutefois, pour les indépendants et les salariés démissionnaires, le droit à l’allocation chômage ne sera utilisable qu’une fois tous les 5 ans afin de limiter les abus. Promesse tenue donc : celle d’une "assurance-chômage universelle". Faut-il accorder le chômage aux salariés démissionnaires ?