Bourdin Direct du lundi au vendredi sur RMC
 

Ce village de la Meuse doit accueillir d'ici 10 ans un centre d'enfouissement de déchets radioactifs. Mais depuis samedi, plusieurs centaines d'opposants au projet sont réunis sur un terrain privé de Luméville en Ornois, tout près de Bure. Face à cette mobilisation, plusieurs élus locaux craignent de voir le camp se transformer en ZAD (Zone à défendre), sur le modèle de celles de Notre-Dame-des-Landes et de Sivens. Faut-il déloger les opposants au projet de Bure avant que le camp devienne une ZAD?

Votre opinion

Postez un commentaire

36 opinions
  • Val33
    Val33     

    Fort heureusement, ce sondage n'est pas le reflet de ce que pense les Français non conditionnés. Heureusement, des Français vont chercher l'information, la vraie. Heureusement, les Français sont de plus en plus à comprendre que les Zadistes sont là pour l'avenir et la sauvegarde de notre planète. Les voyous ne sont pas ceux qu'on croit. Zad partout où cela sera nécessaire.

  • Esprit Positif
    Esprit Positif     

    Est-cela la démocratie ?? laissez des messages incongrus et hors de propos pourrir un débat "public", et effacer des messages intéressants qui permettant de restituer certaines vérités. Merci pour cet éclairage !!

  • Esprit Positif
    Esprit Positif     

    Pour la Démocratie
    Les représentants élus par la population de Meuse et de Haute Marne ont donné un avis favorable à la création d'un laboratoire sur notre territoire.
    2 débats publics nationaux ont soutenu le projet d'un stockage de déchets.
    Dans le monde, tous les pays qui ont à résoudre le problème de déchets nucléaires choisissent le stockage géologique profond.
    Toutes les étapes de l'évolution de ce projet en France sont arbitrées par nos élus nationaux avec la participation et les recommandations de nombreux organismes d'experts : c'est cela la démocratie.
    Il n'est pas acceptable que quelques marginaux, quelques fois d'origines étrangères, viennent contester le déroulement de projets nationaux démocratiquement contrôlés.

  • iloute
    iloute     

    encore un deni de démocratie as t'on demandé l'avis des citoyens vivant dans cette zone cela m' etonnerait enormément vive les zadistes :des personnes responsables beaucoup plus que nos élus

  • sipernova
    sipernova     

    Alors qu'elle s'apprête à souffler ses 70 bougies, Sheila garde le feu sacré. L'âge, ses blessures, ses belles histoires avec Yves Martin, son compagnon, et son public, toujours fidèle. A Gala, elle dit tout.
    "Vous ne trouvez pas que je ressemble à un plombier-zingueur comme ça?" Dans ce club de sport qu’elle fréquente depuis vingt ans et où elle nous accueille, elle ne manque pas de recul, ni d’humour, sur son image. A la voir si tonique dans sa combinaison en coton de bleu de chauffe, accessoirisée de multiples bracelets qu’elle commercialise en ligne sur son site s-creations.com, difficile de croire que Sheila comptabilise déjà plus de cinquante ans de carrière, qu’elle a vendu 85 millions de disques à travers le monde, et, surtout, qu’elle va célébrer ses soixante-dix ans le 16 août prochain! Pas du genre à se reposer sous sa couronne d’épines et de laurier. Entre éclats de rire et coups de griffe, l’ex-"petite fille de Français moyens" revisite sa drôle de vie. Et l’on n’est pas déçu de cette séance de gymnastique!

  • pureedepois
    pureedepois     

    Il existe une histoire terriblement triste qu’on a cachée à des générations d’Européens. Ils sont donc nés, ont grandi et sont morts restant complètement idiots, ignares de tout ce qui les entourait. Ils sont morts idiots car ils n’ont jamais pu se poser une question qui pourtant était tellement élémentaire : Depuis la révolution industrielle au 19ème siècle, qu’a-t-on fait de tous les déchets toxiques résultats des erreurs et tâtonnements du début de l’industrialisation ?

    La vérité tenue secrète est que l’Europe, toute l’Europe est une sorte de poubelle radioactive. En Europe s’est passé quelque chose de très préoccupant. C’est que chaque pays cherchant à faire le malin a en toute confidentialité enfoui ses déchets radioactifs chez le voisin. Et ce voisin, ignare de ce que l’autre était venu enterré chez lui, est aussi allé enterrer ses propres déchets chez un autre voisin encore. Des années ont passé. Et la facture se présente très lourde à supporter et se traduit en prolifération des cancers dans toute l’Europe.

    Nous sommes en 1949, le Royaume-Uni, va débuter une activité nocturne légèrement suspecte aux larges des côtes françaises : immerger ses déchets radioactifs dans la mer, à 15 km seulement des côtes françaises du Cap de La Hague. Cette activité va durer 17 longues années avant que la France ne le découvre et y mette fin.

    Au même moment, dans les années 60, la France allait aux larges des côtes espagnoles enfouir ses propres déchets dans l’Océan Atlantique. Elle reconnait avoir ainsi enterré 14 000 tonnes de déchets radioactifs en mer.

    En 1967, accompagnée de 4 complices : l’Allemagne, la Belgique, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, la France va immerger 36 000 fûts contenant 11 000 tonnes de déchets radioactifs aux larges des côtes espagnoles de la Galice.

    Elle va récidiver en 1969, cette fois-ci avec une nouvelle bande de complices : l’Italie, la Suède et la Suisse vont venir s’ajouter à l’ancienne bande de la Belgique et du Royaume-Uni pour l’immersion de 9 000 tonnes de déchets radioactifs en mer. Cette fois-ci, on le fait aux larges des côtes françaises de la Bretagne.

    La France croule sous le poids de ses déchets radioactifs. Son sous-sol est une véritable bombe radioactive. L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), dans son rapport 2012, donne un chiffre qui fait froid dans le dos : la France a 1,32 million de m3 de déchets radioactifs, et elle ne sait vraiment comment s’en débarrasser. Il faut préciser que ces chiffres, certainement minorés, nous viennent des déclarations des 3 principaux producteurs français de déchets radioactifs (EDF, Areva, CEA) pour l’année 2010.

  • charlyse
    charlyse     

    COMPLETEMENT D'ACCORD AVEC VOUS J RIPLEURE!!!!

    sipernova
    sipernova      (réponse à charlyse)

    Cindy Lopes, ex-candidate de Secret Story, était invitée à commenter les colonnes du magazine Public en juin...



    Cindy Lopes, ex-candidate de Secret Story, était invitée à commenter les colonnes du magazine Public en juin dernier.

    Micro en main, elle avait fait la revue de presse du magazine numéro 622. Des clashes et des coups de coeur, il y en avait.

    En passant par Nabilla, Cristina Cordula, Emilie Nef Naf ou bien Laurent Ournac, la starlette de la télé-réalité nous dit tout...Absolument tout !

    Alors découvrez sans plus tarder la revue de presse de Cindy Lopes, et dites-nous ce que vous en pensez

    sipernova
    sipernova      (réponse à charlyse)

    Cindy Lopes, ex-candidate de Secret Story, était invitée à commenter les colonnes du magazine Public en juin...



    Cindy Lopes, ex-candidate de Secret Story, était invitée à commenter les colonnes du magazine Public en juin dernier.

    Micro en main, elle avait fait la revue de presse du magazine numéro 622. Des clashes et des coups de coeur, il y en avait.

    En passant par Nabilla, Cristina Cordula, Emilie Nef Naf ou bien Laurent Ournac, la starlette de la télé-réalité nous dit tout...Absolument tout !

    Alors découvrez sans plus tarder la revue de presse de Cindy Lopes, et dites-nous ce que vous en pensez

  • exo7
    exo7     

    censure

  • pureedepois
    pureedepois     

    Il existe une histoire terriblement triste qu’on a cachée à des générations d’Européens. Ils sont donc nés, ont grandi et sont morts restant complètement idiots, ignares de tout ce qui les entourait. Ils sont morts idiots car ils n’ont jamais pu se poser une question qui pourtant était tellement élémentaire : Depuis la révolution industrielle au 19ème siècle, qu’a-t-on fait de tous les déchets toxiques résultats des erreurs et tâtonnements du début de l’industrialisation ?

    La vérité tenue secrète est que l’Europe, toute l’Europe est une sorte de poubelle radioactive. En Europe s’est passé quelque chose de très préoccupant. C’est que chaque pays cherchant à faire le malin a en toute confidentialité enfoui ses déchets radioactifs chez le voisin. Et ce voisin, ignare de ce que l’autre était venu enterré chez lui, est aussi allé enterrer ses propres déchets chez un autre voisin encore. Des années ont passé. Et la facture se présente très lourde à supporter et se traduit en prolifération des cancers dans toute l’Europe.

    Nous sommes en 1949, le Royaume-Uni, va débuter une activité nocturne légèrement suspecte aux larges des côtes françaises : immerger ses déchets radioactifs dans la mer, à 15 km seulement des côtes françaises du Cap de La Hague. Cette activité va durer 17 longues années avant que la France ne le découvre et y mette fin.

    Au même moment, dans les années 60, la France allait aux larges des côtes espagnoles enfouir ses propres déchets dans l’Océan Atlantique. Elle reconnait avoir ainsi enterré 14 000 tonnes de déchets radioactifs en mer.

    En 1967, accompagnée de 4 complices : l’Allemagne, la Belgique, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, la France va immerger 36 000 fûts contenant 11 000 tonnes de déchets radioactifs aux larges des côtes espagnoles de la Galice.

    Elle va récidiver en 1969, cette fois-ci avec une nouvelle bande de complices : l’Italie, la Suède et la Suisse vont venir s’ajouter à l’ancienne bande de la Belgique et du Royaume-Uni pour l’immersion de 9 000 tonnes de déchets radioactifs en mer. Cette fois-ci, on le fait aux larges des côtes françaises de la Bretagne.

    La France croule sous le poids de ses déchets radioactifs. Son sous-sol est une véritable bombe radioactive. L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), dans son rapport 2012, donne un chiffre qui fait froid dans le dos : la France a 1,32 million de m3 de déchets radioactifs, et elle ne sait vraiment comment s’en débarrasser. Il faut préciser que ces chiffres, certainement minorés, nous viennent des déclarations des 3 principaux producteurs français de déchets radioactifs (EDF, Areva, CEA) pour l’année 2010.

  • gouik
    gouik     

    Le nucléaire, énergie propre, mais évidemment!!! de la merde pour des millénaires!

Lire la suite des opinions (36)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(efb4c060315c082d8ea5e0a57cf4fc3f) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(fdb963875b45ea1b264e8e57f3d8d03e) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(028635c94728c56a339c7b2b12f5c65e) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(cd9be5d639fad3724f7c57329578cdca) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(623980172ee8f5fd74f3033a29a8fdd9) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(059c7b7b882356f2c83c36c7466d9563) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(4af55b7b4c7124f031623ef07e8669f6) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7528e2bfe436d34a977a6c14ab6809e9) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(4f56e548c73c7f3b536ac0869d4edc4b) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(4a33cf9b33214cdf73e432f2203a9d9b)