Faut-il placer d'office en hôpital psychiatrique les "fichés S"?
 

Le maire (LR) de Troyes, François Baroin, s'est dit dimanche sur BFMTV favorable à l'internement préventif des fichés S en cas de "danger imminent". Si certains y voient un moyen d'éviter des passages à l'acte, d'autres estiment que radicalisation et folie n'ont rien à voir. Faut-il placer d'office en hôpital psychiatrique les "fichés S"?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Biip
    Biip     

    Sachant que : les 530 places, des 10 UMD -Unités Pour Malades Difficiles- sont pleines (listes d'attente de plusieurs mois, voire des années), et que les huit UHSA- Unité Hospitalière Spécialement Aménagée- n'acceptent, pour l'instant que 380 patients, patientes, et mineurs...
    Sans compter que la plupart des personnels soignants et pénitentiaires n'ont jamais été formé pour des "clients" fichés S !?

Votre réponse
Postez un commentaire